Mary Kom vise la gloire du championnat du monde de boxe, déclare le meilleur moyen de faire taire les critiques

Mary Kom a fait l'objet de quelques gros titres négatifs au cours des derniers mois. Elle a dû se débrouiller toutes seules devant les caméras et les microphones, mais elle revient dans le ring où elle a réussi à éliminer la plupart des défis qui se sont présentés depuis près de deux décennies. carrière. Mary Kom vise une septième médaille d'or au prochain Championnat du monde de boxe féminin à Ekaterinbourg, en Russie.

"Ce tournoi est très important. Ma catégorie est une catégorie de poids olympique et c'est pourquoi je dois être très concentré", a-t-elle déclaré, ajoutant que les Championnats du monde l'aideraient à évaluer ses adversaires, ce qui serait crucial pour l'année olympique.

"Je pense que le meilleur moyen de faire taire les critiques est une médaille. Je ne peux pas les empêcher de faire des commentaires sur moi", a déclaré Mary Kom.

C'est peut-être un moyen de rester motivée tout en étant au crépuscule d'une carrière qu'on se souviendra de celle qui a défini le sport de la boxe dans le pays.

Mary Kom estime qu'il y a encore beaucoup à montrer à ceux qui l'ont doutée après le mariage, après qu'elle soit devenue mère et tout ce qui lui est arrivé ces deux dernières années.

Cependant, sa raison pratique de ne pas se retenir aux championnats du monde, malgré le fait qu’elle soit considérée comme une épreuve qualificative olympique en voie de suppression, est parfaitement claire.

"Chaque championnat du monde est important. Celui-ci est plus important car la qualification approche. La plupart des boxeurs de la catégorie des 51 kg se battent dans cette situation, je vais donc savoir qui est plus fort que moi et je peux donc faire des plans" elle a dit.

La Fédération indienne de boxe (BFI) a déjà annoncé que les pugilistes qui remporteront les médailles d'or et d'argent aux championnats du monde féminins se verront attribuer une place automatique lors des qualifications olympiques qui auront lieu l'année prochaine.

Les six médailles d'or remportées par Mary Kom aux Mondiaux ont été classées dans la catégorie des poids de 48 kg. Cette fois, elle se battra à 51 kg, la catégorie des 48 kg ayant été retirée des Jeux olympiques. Cependant, ce n’est pas une nouvelle catégorie de poids pour elle et elle pense qu’elle n’a pas eu à apporter de changements majeurs à sa routine.

"Je m'entraîne avec des filles plus fortes et plus grandes que moi. Ce n'est pas la première fois que je suis chez les 51 kg. J'ai remporté l'or aux Jeux asiatiques de 2014 et le bronze en 2018 dans cette catégorie de poids", a-t-elle déclaré.

Cependant, elle s'interdit de penser que la classe de poids est plus facile pour elle maintenant.

"Je ne peux pas dire si c'est plus facile maintenant ou pas. Je peux dire avec certitude que l'intérieur du ring. L'adversaire peut appliquer tant de stratégies. Si je suis immédiatement capable de comprendre, alors facile. Ou bien, c'est douteux que je gagne ou non », a-t-elle déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest