Mary Kom et Sarita Devi se qualifient pour la deuxième manche des championnats du monde


Astana:

La cinq fois championne MC Mary Kom (51 kg) et l’ancienne médaillée d’or asiatique L Sarita Devi (60 kg) ont commencé leur campagne sur une note retentissante en remportant de confortables victoires lors de leurs premiers combats des Championnats du monde de boxe féminine AIBA à Astana jeudi.

Alors que Mary Kom a devancé la Suédoise Juliana Soderstrom 3-0, Sarita a également pris le dessus sur Ala Yarshevich de Biélorussie par un score similaire après avoir réalisé des performances complètement dominantes.

Mary Kom a organisé un affrontement samedi avec l’Allemand Azize Nimani, qui a stupéfié le médaillé de bronze des Jeux asiatiques Nandintsetseg Myagmardulam, de Mongolie.

Sarita, de son côté, affrontera la Mexicaine Victoria Torres, qui a obtenu une exemption au premier tour.

Les deux vétérans envisagent non seulement des médailles, mais aussi des places olympiques dans cette épreuve. Le duo devra faire au moins la demi-finale pour être assuré d’un billet pour Rio.

Dans une performance clinique, Mary Kom a déjoué un adversaire, qui avait l’avantage de la hauteur et de l’atteinte.

L’Indienne de 32 ans avait travaillé dur sur ses réflexes avant le tournoi et les efforts étaient là pour être vus puisqu’elle a facilement déjoué les tentatives de Soderstrom de l’attaquer.

La médaillée d’or des Jeux asiatiques a utilisé ses crochets gauches pour dire l’effet contre Soderstrom, qui a lamentablement échoué à capitaliser sur sa portée.

En fait, le Suédois avait l’air désemparé chaque fois que Mary Kom montait une attaque.

Alors que Mary Kom était très précise dans ses coups de poing, en particulier les bons coups, les swings de Soderstrom étaient pour la plupart hors cible.

Chaque tentative d’attaque du Suédois a été brillamment bloquée par le rapide Manipuri.

Même si Soderstrom a réussi à faire bonne impression au quatrième tour, elle avait déjà perdu la plus grande bataille contre sa rivale indienne plus expérimentée.

En fin de compte, ce n’était guère une surprise que les juges aient choisi à l’unanimité Mary Kom comme gagnante.

Sarita était aussi agressive, sinon plus, dans son combat contre Yarshevich. La médaillée de bronze aux Jeux asiatiques a mis à peine quelques secondes à mesurer sa rivale, puis s’est mise à la décimer avec une facilité consommée.

Comme Mary Kom, Sarita s’est également appuyée sur la combinaison crochet gauche-droite-jab pour déstabiliser son adversaire, qui était sur l’arrière-pied tout au long.

L’Indien, en fait, n’a pas eu à se défendre beaucoup contre un Yarshevich plutôt timide.

L’événement prestigieux – la dernière épreuve de qualification pour les boxeuses féminines dans les trois catégories olympiques de 51 kg, 60 kg et 75 kg – propose 12 billets pour Rio.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest