Manchester City condamnée à une amende par la FIFA et évite l'interdiction de transfert pour "transfert international de mineurs"

La FIFA a jugé la ville de Manchester City coupable d'avoir enfreint les règles du transfert international et de l'enregistrement des joueurs de moins de 18 ans, a annoncé mardi l'instance dirigeante du football mondial. Le club de Premier League aurait pu faire face à une interdiction de transfert, mais le comité de discipline de la FIFA a condamné City à une amende de 370 000 francs suisses (339 000 euros ou 379 000 USD). Un communiqué de la FIFA a déclaré que la punition "tenait compte du fait que le Manchester City FC avait accepté sa responsabilité". L'année dernière, la FIFA a dégagé Manchester City de tout acte répréhensible suite à la signature en 2015 de Benjamin Garre de Velez Sarsfield, juste après le 16e anniversaire du milieu de terrain argentin.

Également en 2018, deux joueurs de l'académie de football Right to Dream au Ghana, le Sierra Leone George Davies et le Ghanaien Dominic Oduro, ont déclaré au journal danois Jyllands-Posten qu'ils avaient signé pour City et joué dans des matches pour la jeunesse avant l'âge de 18 ans. Tous deux ont passé deux ans au club. Davies a joué pour la dernière fois pour le Riga FC et Oduro joue maintenant pour les Rowdies de Tampa Bay aux États-Unis.

La Premier League et la Football Association en Angleterre, ainsi que l'UEFA, l'organe directeur du football européen, enquêtent également sur cette question.

La FA a déclaré en février qu’elle enquêtait sur des allégations selon lesquelles City aurait versé 200 000 livres (256 000 USD) à l’agent de l’ailier Jadon Sancho alors que ce joueur avait 14 ans et était toujours à Watford.

Les règles de la FA stipulent que les jeunes joueurs ne peuvent être représentés par un agent avant l’âge de 16 ans.

Sancho a ensuite quitté City pour le Borussia Dortmund. Il est maintenant un international anglais.

L'UEFA se concentre sur un autre domaine et cherche à savoir si la ville a enfreint les règles du fair-play financier.

Les rivaux anglais de la ville, Chelsea, purgent actuellement une interdiction de transfert d'un an après avoir été reconnus coupables par l'organe en février d'avoir enfreint la réglementation en matière de recrutement de mineurs.

Barcelone, le Real Madrid et l'Atletico Madrid ont tous prévu des interdictions de transfert récentes pour avoir enfreint les règles de la FIFA en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest