« Looked Clueless »: Shoaib Akhtar sur la défaite de l’Inde face à la Nouvelle-Zélande lors de la Coupe du monde T20

L’Inde a subi une deuxième défaite consécutive lors de la Coupe du monde T20 en cours, s’inclinant dimanche contre la Nouvelle-Zélande par huit guichets à Dubaï. Cette défaite signifie que l’Inde devra désormais compter sur d’autres résultats dans le Groupe 2, si elle veut avoir une chance de se qualifier pour les demi-finales. Après une mauvaise sortie contre le Pakistan, l’équipe indienne n’a une nouvelle fois pas répondu aux attentes, étant largement dominée par l’équipe de Kane Williamson. L’ancien entraîneur pakistanais Shoaib Akhtar a déclaré que l’équipe indienne « avait l’air désemparée » lors du match contre les Blackcaps.

L’ancien joueur de cricket pakistanais, dans une vidéo publiée sur Twitter, a déclaré qu’à part Jasprit Bumrah, le bowling indien est « ordinaire ».

« Pourquoi ont-ils envoyé Ishan Kishan. Hardik Pandya a joué vers la fin, aurait dû être amené plus tôt. Je ne pouvais pas comprendre avec quel plan de jeu l’Inde a joué – je n’en ai aucune idée. C’était une équipe complètement perdue. Aucune planification, tout le monde a appuyé sur le bouton de panique. Virat Kohli et Rohit Sharma n’ont pas frappé dans leurs positions habituelles. Un nouveau gamin (Ishan Kishan) a été amené.

L’Inde m’a semblé une équipe très ordinaire. Mis à part Bumrah, Varun (Chakaravarthy) va bien, le reste des quilleurs avait l’air très ordinaire », a déclaré Shoaib Akhtar dans une vidéo qu’il a publiée sur Twitter.

La malchance de l’Inde avec le tirage au sort s’est poursuivie alors que la Nouvelle-Zélande a mis l’équipe de Virat Kohli au bâton au stade international de Dubaï.

L’Inde a commencé prudemment avec Ishan Kishan et KL Rahul éliminant les deux premiers overs. Mais dans sa tentative d’appuyer sur l’accélérateur, Ishan Kishan a péri.

Le KL Rahul est lui aussi tombé dans la même veine, s’attaquant à un ballon court de Tim Southee, avant d’être rattrapé dans les profondeurs.

Avec des courses difficiles à trouver, Rohit Sharma et Virat Kohli ont également décidé de monter la barre, mais les deux sont tombés rapidement. En fin de compte, l’Inde a soufflé et s’est frayé un chemin à 110 pour sept avec Ravindra Jadeja restant invaincu sur 26 sur 19 balles.

La Nouvelle-Zélande s’est lancée dans la poursuite avec Martin Guptill atteignant quelques limites avant de tomber face à Bumrah.

Daryl Mitchell a pris le devant de la scène et a écorché l’attaque du bowling indien dans toutes les parties de Dubaï. Il a marqué 49 sur 35 balles pour amener la Nouvelle-Zélande au bord du gouffre.

Promu

Le capitaine Kane Williamson et Devon Conway ont veillé à ce que la Nouvelle-Zélande ne perde plus de guichets en atteignant la cible avec 33 balles à perdre.

Avec deux défaites en deux matchs, l’Inde est cinquième au tableau des points du Groupe 2, au-dessus de l’Écosse, dernière classée, uniquement en termes de taux net. L’Inde a maintenant des matchs à jouer contre l’Afghanistan, l’Écosse et la Namibie.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest