L'Inde peut produire des grands gagnants, déclare Padraig Harrington

Padraig Harrington, trois fois champion majeur, estime que l'Inde peut produire des vainqueurs majeurs à condition que davantage de golfeurs se fassent pression pour pouvoir concourir au plus haut niveau. (Jeev Milkha Singh, confiant, espère rompre le repêchage du titre à l'Indian Open)

"Le golf indien va de plus en plus fort. De plus en plus de joueurs arrivent. Anirban (Lahiri) est le joueur numéro un en Inde. Plus vous produisez d’amateurs, plus vous produisez de pros, plus ils se font pression et c vous produirez les meilleurs joueurs et les grands gagnants au monde. Cela va arriver ", a déclaré le joueur de 44 ans, vainqueur de l'Open Open en 2007 et 2008 et du Championnat PGA également en 2008.

L'as irlandais de golf, qui est ici pour jouer à l'Indian Open à partir de jeudi, estime que le golf a changé au cours des deux dernières décennies et que le golf mondial a plus de profondeur maintenant.

"Je pense qu'il y a plus de profondeur des joueurs de nos jours. À mon époque, il y avait un Tiger (Woods) et s'il jouait à son meilleur, il était impossible à battre. Maintenant, si vous êtes invité à dire qui gagnera les Masters, il y a au moins six noms et s’ils jouent bien, il est difficile de les séparer. C’est une différence distinctive ", a-t-il déclaré.

"La différence entre les hommes en tête et si vous allez plus loin sur le terrain, c'est maintenant six ou sept tirs. Il y a 15 ans, cela ressemblait plus à 11 tirs. Le terrain est donc devenu plus étroit de 5-6. Les joueurs ont donc certainement mieux et les standards ont été beaucoup plus serrés ", a-t-il déclaré.

Quand on lui a demandé pourquoi de nombreux golfeurs européens se débrouillaient bien aux Etats-Unis, Harrington a déclaré: "Si vous êtes un bon joueur du circuit européen, le Tour vous gérera bien, à chaque événement que vous participez, vous serez mis sur les promotions, vous êtes sous les projecteurs. C’est bon pour votre confiance en vous, cela aide les joueurs à grandir.

"Aux États-Unis, ils rapprochent les joueurs du produit fini. Si vous ne jouez pas, vous vous perdez dans la foule. C'est très court terme", a-t-il déclaré.

Harrington, qui a joué pour la dernière fois en Inde au Championnat de golf amateur indien à Calcutta en 1992, a déclaré que son approche cette semaine se veut conservatrice et agressive face aux greens du parcours de golf de Delhi.

"J'ai joué 9 trous aujourd'hui. Les tees sont difficiles. Si le ballon tourne dans le mauvais sens, il pourrait se retrouver dans les arbres. Il y a beaucoup de facteurs intimidants dans les tees et mon objectif est d'être conservateur les tees et agressif attaquer les verts ", at-il dit.

"J'ai entendu des joueurs dire qu'ils avaient enlevé le pilote, mais si j'ai besoin de faire un aigle sur le dernier trou, je vais frapper le pilote. Je dois avoir ce club dans mon sac et cette option si je suis à la poursuite de neuf trous à faire.

"Le groupe est plus fort que je ne l'aurais imaginé. Je cherche à être en lice. Je suis en bonne forme et j'ai hâte de connaître le prochain sommet de ma carrière", a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest