L'Inde devrait boycotter les Jeux du Commonwealth de 2022, déclare le chef de la NRAI, Raninder Singh

Raninder Singh, président de l'Association nationale de la rifle indienne (NRAI), a déclaré mardi que le pays devait boycotter les Jeux du Commonwealth de 2022 à Birmingham si le sport de tir n'était pas rétabli. Raninder a indiqué qu'il écrirait prochainement au ministère des Sports et à l'Association olympique indienne (IOA) à ce sujet. S'exprimant lors d'une cérémonie pour féliciter les tireurs indiens ici, le chef de la NRAI a déclaré: "Dans un jour ou deux, je vais écrire au ministre des Sports de l'Union, Rajyavardhan Singh Rathore, de l'Association olympique indienne (IOA) et les exhorter à boycotter le CWG 2022 si le tir n’est pas inclus à nouveau dans les jeux.

L'équipe de tir indienne a remporté 16 médailles, dont sept d'or, dans la discipline aux Jeux du Commonwealth qui viennent de s'achever à Gold Coast.

"Nous ferons un appel pressant au ministère des Sports et à l'Association olympique indienne pour qu'ils retirent l'équipe indienne de l'édition 2022 du CWG", a-t-il ajouté.

La CGF a décidé d’exclure le tir des Jeux de 2022, invoquant des problèmes de logistique.

Dans une lettre adressée aux organisateurs des Jeux de 2022 plus tôt cette année, David Grevemberg, PDG de CGF, avait déclaré: "Le tournage ne sera pas présenté au CWG 2022 et le CGF a attribué les Jeux soutenant ces projets".

Grevemberg a cependant précisé que le sport n’était pas en train d’être abandonné, insistant sur le fait qu’il restait dans la catégorie optionnelle, qu’une ville hôte peut choisir dans un GTC particulier.

Rathore avait écrit au CGF pour réclamer leur intervention afin que cette discipline fasse toujours partie de l'édition de 2022 des Jeux quadriennaux.

Le chef de la NRAI, cependant, préférait toujours espérer que le tir soit réintroduit dans les Jeux.

En janvier de cette année, le CGF avait soutenu la décision du comité d'organisation local de ne pas inclure le tir aux Jeux de Birmingham.

Raninder a également déclaré que la NRAI était en contact permanent avec la Fédération internationale du tir sportif (ISSF), la Fédération des Jeux du Commonwealth (CGF) ainsi qu'avec le comité d'organisation des Jeux de Birmingham afin de trouver des moyens d'inclure le sport.

Le tir, bien que sport optionnel au CWG, a été pratiqué dans toutes les éditions depuis Kingston en 1966, sauf une à Édimbourg en 1970.

Après un grand spectacle en Australie, les meilleurs tireurs éviteront la Coupe du Monde (fusil / pistolet) à Fort Benning, aux États-Unis, du 7 au 15 mai pour se concentrer sur les Jeux asiatiques et les championnats du monde à Changwon, en Corée. Il s'agit du premier événement qualificatif pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020 avec de nombreuses places de quota.

L’Inde ne participera pas non plus à la Coupe du monde ISSF de fusil de chasse à Tucson, aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest