Ligue des champions: le Borussia Dortmund dépasse le Zenit Saint-Pétersbourg


Jadon Sancho et Erling Braut Haaland ont épargné les rougeurs du Borussia Dortmund avec des buts tardifs mercredi, alors que l’équipe allemande travaillait pour une victoire 2-0 sur le Zenit Saint-Pétersbourg en Ligue des champions dans un match même leur patron a admis les livres d’histoire « . Le coup de pied de Sancho à la 77e minute et une frappe de Haaland dans le temps d’arrêt ont décidé un match par ailleurs turgescent en faveur de Dortmund, leur donnant les trois premiers points de leur campagne du groupe F. « C’était difficile aujourd’hui. Nous avions beaucoup le ballon et nous devions être patients et ne pas précipiter les choses », a déclaré Haaland à Sky.

« Nous savions que les chances viendraient, et au final, ce sont trois points très importants », at-il ajouté.

Après avoir chuté à une défaite 3-1 contre la Lazio lors de leur match d’ouverture la semaine dernière, l’équipe de Bundesliga était sous pression pour gagner trois points.

« Après le match de la Lazio, nous devions gagner et vous pouviez voir qu’il y avait une certaine pression. C’est un grand soulagement », a déclaré le directeur sportif de Dortmund Michael Zorc à Sky, ajoutant que le match « ne restera pas dans les livres d’histoire ».

Après avoir disputé des matchs récents devant plusieurs centaines de supporters, Dortmund a été contraint de fermer complètement les portes de son stade mercredi à la suite d’une décision des autorités sanitaires locales et régionales de la veille au vu du nombre croissant de cas de coronavirus.

Alors que le bruit de fortes pluies résonnait autour de l’arène de 80 000 places, l’équipe de Lucien Favre a peiné sans récompense contre une défense russe bien entraînée.

Alors que le Zenit se contentait de s’asseoir, Dortmund manquait d’espace à l’avant et leurs attaques se sont répétées à plusieurs reprises dans un enchevêtrement de passes courtes.

« Les gars, c’est trop compliqué », a crié le défenseur central vétéran Mats Hummels dans le Signal-Iduna-Park vide au milieu de la première mi-temps.

Sancho a orchestré quelques demi-chances avant la pause, mais ni Marco Reus ni Haaland n’ont pu faire passer le ballon devant Mikhail Kerzhakov.

Reus a frappé le poteau au début de la seconde période, tandis que Kerzhakov a repoussé un effort à longue portée de Dahoud à la 66e minute.

L’équipe locale a finalement été récompensée 11 minutes plus tard alors que Thorgan Hazard était renversé par Vyacheslav Karavaev.

Promu

Sancho, qui a été critiqué par les médias pour ses récentes performances, ne s’est pas trompé de 12 mètres, plaçant froidement le ballon dans le coin inférieur devant le célèbre «  mur jaune  », mais désormais déserté.

Haaland a scellé les trois points dans le temps d’arrêt, s’accrochant à une tête de Jude Bellingham et forant le ballon sous Kerzhakov.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest