Liga : le Real Madrid frustré par Villarreal après la défaite de l’Atletico Madrid par Alaves

Le Real Madrid n’a pas réussi à capitaliser sur la défaite choc de l’Atletico Madrid face au dernier club d’Alaves samedi alors qu’il était tenu en échec par un Villarreal déterminé en Liga. Les points perdus pour la paire de tête espagnole ont permis à Séville de regagner du terrain en tête, l’équipe de Julen Lopetegui battant l’Espanyol 2-0 pour sauter au-dessus de l’Atletico et prendre la deuxième place. L’Atletico avait précédemment glissé vers sa première défaite de la saison à Alaves qui a remporté sa première victoire, après avoir perdu tous ses cinq matchs précédents et n’avoir marqué aucun des quatre précédents. Cela signifiait que le Real Madrid aurait pu prendre cinq points d’avance en battant Villarreal, mais s’est contenté d’une avance de trois points après une performance mitigée contrastant fortement avec sa défaite 6-1 contre Majorque en milieu de semaine.

Marco Asensio a marqué trois buts et Karim Benzema deux dans ce match, mais tous deux étaient silencieux au Santiago Bernabeu, où Carlo Ancelotti a obtenu son souhait d’une défense plus serrée, mais au détriment de la fluidité de l’attaque de son équipe.

« Il est clair que ce n’était pas notre meilleur match de la saison », a déclaré Ancelotti.

Villarreal était la meilleure équipe en première mi-temps, menée par ses deux ailiers rapides à Danjuma à droite et Yeremy Pino à gauche.

Danjuma a dépassé Fede Valverde mais son tir a été écarté par Thibaut Courtois avant que Pino ne crée ensuite une chance pour Paco Alcacer avant que le suivi de Francis Coquelin ne soit bloqué.

Après la mi-temps, Madrid s’est amélioré, Benzema et Eder Militao se rapprochant tous les deux de la tête tandis que Villarreal semblait également dangereux, Danjuma forçant un autre arrêt de Courtois à la pause avant que Pau Torres ne soit à quelques centimètres du poteau arrière.

Ancelotti a amené Eden Hazard et Madrid a tourné la vis dans les 10 dernières minutes alors que Hazard a traversé pour Isco mais sa tête a été piratée. Vinicius a coupé à l’intérieur et a semblé avoir l’ouverture, mais a flambé.

Les problèmes d’attaque de l’Atletico Madrid semblent plus ancrés alors que leur début de saison difficile se poursuit avec une défaite choc 1-0 contre Alaves.

La tête de Victor Laguardia à la quatrième minute a suffi à une victoire inattendue pour Alaves, qui était 20e au coup d’envoi.

L’équipe de Diego Simeone n’a remporté que deux victoires lors de ses six derniers matchs toutes compétitions confondues et c’est la troisième fois en quatre matches qu’elle n’a pas réussi à marquer.

« De toute évidence, nous manquions d’idées », a déclaré Simeone. « Je ne pense pas que ce soit un problème de système. Il s’agit d’agression, de défense et d’autres situations. »

L’Atletico affrontera Barcelone le week-end prochain après s’être rendu à l’AC Milan en Ligue des champions mardi, un match rendu plus important après un match nul et vierge à domicile contre Porto a fait monter la pression dans un groupe qui comprend également Liverpool.

Simeone a de nouveau commencé avec Antoine Griezmann aux côtés de Luis Suarez à l’avant, mais la paire n’a réussi qu’un seul tir entre eux, de Suarez, avec Griezmann éclipsé par Angel Correa lorsque l’Argentin a été amené en seconde période.

La pression sur la place de Griezmann dans le onze de départ augmente. Joao Felix, qui regardait depuis les tribunes alors qu’il purgeait une suspension, reviendra et Correa semble le partenaire le plus en forme pour Suarez.

Alaves avait été sans but depuis près de 400 minutes, mais a marqué au quatrième quart alors que Laguardia a marqué Stefan Savic dans un corner de la droite et s’est dirigé vers le poteau arrière.

Un match sans incident s’est animé en seconde période alors que Laguardia a été appelé en action défensive, dégageant le coup franc de Rodrigo De Paul après que le ballon ait contourné tout le monde dans la surface.

Alaves aurait dû rendre la victoire plus sûre, mais Mamadou Loum et Pina ont tous deux créé de glorieuses occasions au-dessus de la barre.

Correa était entré en jeu pour l’Atletico alors que Simeone tentait de déclencher son équipe et l’attaquant s’est rapproché d’un tir proche mais a été refusé, laissant Alaves remporter une victoire remarquable.

Promu

Séville a battu l’Espanyol mais a dû jouer les 25 dernières minutes avec 10 hommes après l’expulsion de Thomas Delaney pour dissidence.

Youssef En-Nesyri avait déjà mis Séville en tête à la 13e minute avant que Rafa Mir ne s’assure de la victoire en rentrant dans le deuxième poteau à la 87e.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest