L'IAAF bannit les championnats du monde d'athlétisme à Londres de la Russie

Le double champion olympique du 1500 mètres, Coe, a pris la parole après que le Conseil de l'IAAF eut approuvé la recommandation du groupe de travail selon laquelle la Russie n'était "pas prête pour la réintégration".

La Russie est exclue de la compétition internationale depuis novembre 2015 à la suite d'un rapport préjudiciable selon lequel le dopage sponsorisé par l'État était répandu dans le pays.

L'interdiction avait déjà été prolongée en mars puis en juin 2016, empêchant les athlètes russes de participer aux Jeux olympiques de Rio.

Le groupe de travail, qui a été créé pour superviser la réintégration de la Russie dans l'athlétisme international, a formulé des recommandations détaillant une feuille de route pour la réintégration.

Cependant, tout en "reconnaissant plusieurs développements positifs" lors des récentes réunions à Moscou avec RusAF, la Fédération russe d'athlétisme et le nouveau ministre russe des Sports, Pavel Kolobkov, le groupe de travail a également souligné certains développements négatifs ", notamment" des commentaires publics inutiles récemment tenus par certains sportifs russes. fonctionnaires ".

RusAF "continue de se heurter à des difficultés pratiques et juridiques pour faire respecter les interdictions provisoires de dopage et aux contrôles très limités d'athlètes russes au niveau national, ainsi qu'à des incidents troublants dans lesquels ces contrôles ont lieu".

La feuille de route pour la réintégration précise que "les essais des athlètes russes doivent se dérouler sans autre incident ni difficulté" et que RusAF prend "des mesures démontrables, objectives et pratiques, pour cultiver le mouvement du sport propre".

'Mal laissé tomber'

Pendant ce temps, Coe a réitéré l'engagement de l'IAAF à donner aux athlètes russes purs la possibilité de participer en tant que neutres, à condition qu'ils ne soient pas contaminés par le système de dopage russe.

"Notre priorité est de renvoyer les athlètes propres à la compétition, mais nous devons tous avoir confiance dans le processus", a déclaré Coe lors de la réunion du Conseil de l'IAAF à Cap-d'Ail, en France.

"Les athlètes russes" purs "ont été lourdement laissés pour compte par leur système national. Nous devons nous assurer qu'ils sont protégés et que ces garanties donnent l'assurance au reste du monde que les conditions de concurrence sont équitables au retour des Russes."

Jusqu'à présent en 2017, 35 athlètes russes ont demandé à participer en tant qu'athlètes neutres à des compétitions internationales, a ajouté le communiqué.

La semaine dernière, RusAF a révélé les noms de 31 de ses athlètes qui avaient présenté une candidature, incluant des champions du monde et des champions olympiques.

Ivan Ukhov, champion olympique de saut en hauteur en 2012, Sergei Shubenkov, champion du monde de saut en hauteur 2015, Maria Kuchina, championne du monde de saut en hauteur 2015, et Lukman Adams et Yekaterina Koneva, champions du triple saut en salle en 2014, ont été nommés sur la liste.

Plus de 60 athlètes russes ont été ajoutés au groupe international de test de l'IAAF, ce qui, bien que ne garantissant pas la réintégration de ces athlètes, signifie toutefois que l'instance dirigeante mondiale a la meilleure garantie "de se soumettre à un code de l'AMA reconnu, indépendant et à long terme. -compliant programme de test de drogue. "

Sur la recommandation de la Taskforce, le Conseil a également approuvé la participation d’athlètes russes de moins de 15 ans à la compétition internationale, notamment au Festival olympique de la jeunesse européenne en juillet, en Hongrie.

(Avec des entrées de l'AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest