Lewis Hamilton remporte le Grand Prix du Qatar, Max Verstappen deuxième

Lewis Hamilton a remporté dimanche le premier Grand Prix du Qatar avec une performance impressionnante depuis la pole position pour réduire l’avance de Max Verstappen au championnat du monde à huit points. Le septuple champion de Mercedes a confortablement résisté au Red Bull de son rival néerlandais sous les feux du circuit de Losail pour laisser la bataille pour la couronne des pilotes de F1 délicatement en équilibre avec seulement deux courses restantes. Fernando Alonso a pris la troisième place pour Alpine, le premier podium de l’ancien double champion du monde depuis 2014. Une semaine après sans doute sa victoire la plus difficile et la plus grande au Brésil, Hamilton a connu l’une de ses plus faciles.

Et après qu’un huitième titre mondial sans précédent semble lui échapper après les victoires de Verstappen aux États-Unis et au Mexique, c’est le Britannique de 36 ans plutôt que le prétendant de 12 ans qui a le vent en poupe.

« Nous avions besoin de ces points aujourd’hui. J’ai hâte de regarder la rediffusion de la course pour découvrir ce qui s’est passé derrière moi », a-t-il déclaré après sa 102e victoire en carrière.

« Je suis vraiment reconnaissant pour ces points, ça a été une sacrée année. Des victoires consécutives ici, je me sens bien, je me sens en forme, plus en forme que jamais. Apportez les deux prochains! »

Verstappen, qui a été rétrogradé de la deuxième à la septième place sur la grille pour une infraction au drapeau jaune lors des qualifications samedi, a pris la deuxième place et a récolté un point pour le tour le plus rapide.

« Notre position de départ était compromise, mais heureusement, nous avons pris un très bon départ », a-t-il déclaré.

Promu

« Bien sûr, je sais que ça va être difficile jusqu’à la fin mais ça reste agréable, ça reste excitant. Cette piste était aussi amusante à piloter. Je me sens bien, mais ça va être une bataille serrée jusqu’à la fin. »

Le moteur plus rapide de Hamilton, monté le week-end dernier à Sao Paulo, donnera à Red Bull une nouvelle période difficile sur le nouveau circuit ultra rapide d’Arabie saoudite dans quinze jours avant la course de clôture de la saison à Abu Dhabi à la mi-décembre.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest