Lewis Hamilton en pole pour le Grand Prix inaugural du Qatar

Lewis Hamilton a maintenu l’élan de la superbe victoire de la semaine dernière au Brésil pour remporter la pole du premier Grand Prix du Qatar après un tour de qualification « vraiment doux » samedi. Max Verstappen, qui devance son rival Mercedes de 14 points avec trois courses à disputer, s’élancera aux côtés d’Hamilton sur la première ligne dimanche. Mais l’écart donnera à tous à Red Bull une nuit agitée – près d’une demi-seconde, un signe clair que le nouveau moteur de Hamilton installé le week-end dernier a redonné vie à sa quête d’un huitième titre mondial sans précédent. Son chrono de 1 min 20,827 qui a décroché la première pole position du Qatar s’est avéré bien supérieur à Verstappen, qui était 0,455 seconde plus lent.

« Ce dernier tour était magnifique. C’était un tour vraiment sympa. Cette piste est incroyable à piloter. Woo, ça faisait du bien ! » a-t-il tweeté.

Le coéquipier de Hamilton, Valtteri Bottas, a signé le troisième temps le plus rapide sous les projecteurs sur le circuit de Losail pour remplir la deuxième ligne avec Pierre Gasly pour Alpha Tauri.

Mercedes a reçu un avantage potentiel inattendu dans sa bataille titanesque pour le titre avec Red Bull après que le coéquipier de Verstappen, Sergio Perez, n’ait pas réussi à se qualifier pour le top 10 de la Q3.

Avec le Mexicain au sixième rang sur la grille de dimanche, la tactique de Red Bull pour bouleverser Mercedes repose sur un one-man band nommé Verstappen.

Perez ne s’est pas trompé lorsqu’il s’est aventuré : « Ce sera une course très difficile. »

Il s’agissait de la 102e pole en carrière d’Hamilton, mais de sa première depuis la Hongrie il y a près de quatre mois.

Et par rapport au drame du week-end dernier, lorsque le Britannique de 36 ans a surmonté une série de pénalités pour terminer cinquième depuis le fond de la grille lors du sprint de qualification de samedi, puis gagner dimanche à partir de la 10e, c’était presque de la routine.

Compte tenu de l’incident du point d’éclair dimanche dernier lorsque Verstappen a semblé repousser Hamilton lors de sa première tentative de le dépasser, le départ de dimanche promet d’être un autre moment charnière dans la rivalité acérée entre les deux qui a fait de 2021 une saison à part.

Avec son grand rival néerlandais pour le battre au premier virage, Hamilton a déclaré: « C’est une course décente dans le virage 1, qui est large, donc je vais tout donner. »

Le directeur de l’équipe Red Bull, Christian Horner, a déclaré : « Nous avons une opportunité en route pour le virage 1 demain.

« Mais ce dernier tour de Lewis a été incroyablement rapide. Leur vitesse en ligne droite a un peu diminué, elle ressemble plus à la nôtre maintenant, ce qui est bon à voir.

« Lewis a fait tout son temps dans les virages 6 et 7. C’était un très bon tour de Lewis. »

Verstappen a accepté qu’avec Perez au milieu de la grille, cela « montre que nous luttons un peu plus que la normale ».

Mais il a ajouté : « Toujours deuxième, donc encore tout pour jouer. Il y a beaucoup d’inconnues, nous devons juste travailler sur notre départ et voir où nous finissons. »

Il espère une répétition de ses départs électriques lors des deux dernières courses au Mexique et au Brésil, où il avait dépassé le poleman Bottas dans les deux courses au premier ou au deuxième virage.

Promu

La place de Gasly en deuxième ligne est intervenue après que le pilote français a subi une crevaison sur son tour lancé.

Il s’est arrêté dans la ligne droite départ/arrivée, ce qui signifie que lui et ceux derrière lui comme Verstappen n’ont pas pu améliorer leur temps avec les drapeaux jaunes sortis, non pas que cela allait faire une différence pour qui était en pole.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest