Lewis Hamilton décroche sa 53e carrière au Grand Prix du Canada

Lewis Hamilton a remporté la pole position pour le Grand Prix canadien de dimanche avec le meilleur tour devant son coéquipier Mercedes Nico Rosberg lors d'un combat serré en qualifications, samedi.

Le triple champion du monde en titre, qui a retrouvé sa défense du titre en s'imposant lors du Grand Prix de Monaco le mois dernier, a réussi un meilleur tour en une minute et 12,812 secondes, soit 0,062 seconde de moins que l'Allemand, leader du championnat.

Les deux hommes ont été incapables d'améliorer leurs temps lors de leurs dernières courses dans le top dix, mais leurs efforts antérieurs ont été suffisants pour eux de verrouiller à nouveau la première ligne de Mercedes.

C'était la 53ème pole de la carrière de Hamilton et sa cinquième sur le circuit Gilles Villeneuve, ce qui lui donne une bonne chance de réduire l'avance de 24 points de Rosberg dans la course au titre.

"C'était un plus grand écart dans la pratique hier", a déclaré Hamilton. "Je n’avais pas le même rythme aujourd’hui, mais j’ai senti qu’il me restait définitivement plus de temps."

"C'est serré entre nous et Ferrari, donc c'est génial pour les fans."

Rosberg a abandonné son dernier tour après avoir commis une erreur et bloqué au premier virage.

"J'espérais que tu n'avais pas vu celui-là!" il a plaisanté. "Je voulais en sortir un du sac, mais je ne pouvais tout simplement pas le faire, mais nous avons eu un autre excellent résultat en équipe."

Le quadruple champion Sebastian Vettel a terminé troisième pour Ferrari devant l'Australien Daniel Ricciardo et son coéquipier hollandais de Red Bull, Max Verstappen. Kimi Raikkonen a pris la sixième place sur la grille de la seconde Ferrari.

Les deux Williams de Valtteri Bottas et Felipe Massa ont terminé septième et huitième devant Nico Hulkenberg de Force India et le double champion Fernando Alonso de McLaren.

"J'ai essayé les gars, j'ai essayé", a déclaré Vettel à la radio de l'équipe. "Perdu un peu de traction hors de l'épingle à cheveux, mais pas assez, pas assez."

'Mur des champions'

Par une journée nuageuse et fraîche, avec une température de l’air de 15 degrés Celsius et des prévisions de pluie, les qualifications ont commencé avec les deux Mercedes et les deux Ferrari qui ont pris la tête du puits pour le premier trimestre.

Rosberg suivit rapidement Hamilton et Vettel comme après une période plus chaude, une bruine menacée.

Les espoirs de Rio Haryanto ont pris fin lorsqu'il s'est heurté à un mur alors qu'il sortait de la première chicane de son manoir, libérant presque la roue arrière droite alors qu'il subissait une crevaison avant de tourner sur le circuit pour percuter le mur d'en face.

Les Indiens de l’Indonésie sont sortis les deux Saubers, Pascal Wehrlein dans le deuxième manoir et les deux Renault, Kevin Magnussen s’étant écrasés aux derniers essais libres de la matinée.

La deuxième séance a commencé de manière dramatique avec les drapeaux rouges presque immédiatement lorsque Carlos Sainz a grimpé dans le prétendu "mur de champions" à la sortie de la chicane finale.

Ce fut un double impact alors qu’il luttait pour le contrôle sur l’herbe et mettait fin à sa participation avant que l’un des prétendants majeurs ne quitte les stands.

À ce stade, seuls cinq pilotes avaient marqué dans les temps, avec Kvyat en tête de Hulkenberg sur les moniteurs.

Lorsque Q2 a redémarré, il ne restait que 10 minutes. Presque immédiatement, après que les deux hommes Williams eurent brièvement pris la tête, Hamilton et Rosberg prirent la relève. Sous la pression, Ferrari a eu du mal à les égaler.

En finale, Alonso et Hulkenberg se sont frayés un chemin en 10e et 9e pour éliminer leurs coéquipiers Jenson Button et Sergio Perez ainsi que Daniil Kvyat de Toro Rosso, Esteban Gutierrez et ses coéquipiers Haas, Romain Grosjean et Sainz.

"S'il y a un mur, cela ne vous dérange pas tellement de le frapper s'il s'agit du mur des champions du monde", a déclaré Sainz.

Cherchant sa cinquième pole, ainsi qu'une cinquième victoire au Canada, Hamilton a été le premier homme à sortir, puis a réalisé le meilleur temps en 1: 12.812.

Rosberg a enregistré un retard de 0,062 seconde sur sa première manche, Verstappen, six dixièmes de retard, passant à la troisième place devant Vettel et Ricciardo.

"Je pense avoir effleuré le mur des champions, juste assez pour enduire la laque des roues, mais la voiture va bien", a déclaré Vettel, cool, calme et recueilli avant le compte à rebours final et les derniers tours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest