Lewis Hamilton annonce de nouvelles modifications aux règles de la Formule 1 et donne son avis à l'opinion des pilotes

Le champion du monde en titre de Formule 1, Lewis Hamilton, a lancé un projet de révolution dans les règlements du sport en 2017 et a affirmé que l'opinion des pilotes devrait être davantage valorisée. (Nouveau système de qualification Knockout défini pour la Formule 1)

Les modifications apportées à la réglementation espèrent donner plus de vitesse aux voitures dans le but d’animer le sport après la victoire de Hamilton au titre dans la dominante Mercedes ces deux dernières années. (Fernando Alonso exclut une sortie prématurée de la Formule 1)

Cependant, il a affirmé que le passage aux voitures hybrides plus lourdes ces dernières années était le vrai problème du sport plutôt que le manque de compétition.

"Je ne pense pas que les règlements vont bien, même s'il y a cinq équipes qui se battent à l'avant de la grille, mais j'aime un type de voiture différent", a déclaré l'Anglais.

La date limite pour parvenir à un accord sur les changements à mettre en œuvre pour la saison 2017 a été repoussée au 30 avril par une réunion du groupe de stratégie F1 et une commission organisée mardi.

Cependant, un nouveau format de qualification pour les qualifications sera introduit avant le début de cette saison le 20 mars afin de tenter de modifier la grille pour permettre des courses plus excitantes.

"Je viens de me rendre compte que lorsque je suis arrivé en Formule 1, je pense que la voiture pesait 600 kg et qu'elle pèse maintenant 100 kg de plus, c'est la grande différence", a ajouté Hamilton.

"Nous n'avons pas réellement besoin de changer la réglementation pour aller trois secondes plus vite, mais d'alléger les voitures. Elles sont tout simplement trop lourdes. C'est ridicule qu'elles soient encore plus lourdes. Elles étaient excellentes à 600 kilos, bien et agile, plus facile pour les pneus aussi car il y avait moins de crevaisons de pneus.

"Plus la voiture est lourde, plus la pression exercée sur les pneus est grande, donc les pneus se sentent plus mal."

Et Hamilton estime qu’une consultation plus poussée, en particulier avec les pilotes expérimentés ayant dû composer avec les réglementations techniques changeantes de la F1 au cours de la dernière décennie, permettrait d’obtenir de meilleures solutions que celles proposées actuellement.

"Je pense que les conducteurs devraient être consultés. Nous avons des sentiments sur la voiture, nous savons ce qui serait mieux et ce qui ne va pas, surtout les conducteurs qui conduisent depuis 10-15 ans à cause de tous les changements et savons lesquels ceux qui fonctionnent et ne fonctionnent pas.

"En 2008 (le premier titre mondial à Hamilton), ce fut une excellente année lorsque nous nous sommes battus contre une autre équipe. Depuis lors, nous avons eu quelques batailles, mais nous avons besoin de plus.

"Je ne sais pas quelle est la réponse, mais les décisions qu'ils ont prises n'ont pas été bonnes."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest