Les foules de l’Open d’Australie plafonnées à 50% sur Covid

Les foules à l’Open d’Australie en difficulté seront plafonnées à 50% de leur capacité alors que les cas de Covid-19 et les hospitalisations continuent d’augmenter à Melbourne, a-t-on annoncé jeudi. Les masques faciaux seront également obligatoires lors du Grand Chelem d’ouverture de l’année, qui commence lundi, sauf pour manger ou boire, et les spectateurs doivent se distancer socialement à l’intérieur.

« Ces mises à jour des dispositions pour l’Open d’Australie signifieront que les fans, les joueurs et la main-d’œuvre peuvent s’attendre à un formidable événement sûr pour Covid », a déclaré le ministre du Tourisme de l’État de Victoria, Jaala Pulford, dans un communiqué.

Un plafond similaire était en place lors du tournoi de l’année dernière dans le vaste complexe de Melbourne Park, avant qu’un verrouillage instantané de cinq jours dans la ville pour contenir une nouvelle épidémie de coronavirus n’ait vu les spectateurs interdits.

Les matchs se sont poursuivis dans des stades silencieux et les fans ont finalement été autorisés à revenir en nombre réduit lors de ce qui était le premier Grand Chelem de l’ère Covid à accueillir de grands groupes de spectateurs.

Plus tôt jeudi, Victoria a signalé un record de 953 patients Covid dans les hôpitaux, avec plus de 220 000 cas actifs dans tout l’État.

Tout le personnel et les joueurs de l’Open d’Australie doivent être vaccinés contre le coronavirus et bien que la grande majorité le soit, le numéro un mondial Novak Djokovic ne l’est pas, déclenchant un incident mondial.

Le numéro un mondial est arrivé en Australie il y a une semaine en réclamant une exemption de vaccin en raison d’un résultat positif au test PCR le 16 décembre.

Les agents frontaliers ont rejeté son exemption en disant qu’une infection récente n’était pas une raison suffisante, ont déchiré son visa et l’ont placé dans un centre de détention.

Mais la puissante équipe juridique de Djokovic, vaccino-sceptique, a radicalement annulé la décision de visa devant le tribunal lundi sur une question de procédure liée à son entretien à l’aéroport.

Promu

Le ministre de l’Immigration, Alex Hawke, envisage actuellement d’annuler à nouveau le visa.

(Cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et est générée automatiquement à partir d’un flux syndiqué.)

Sujets évoqués dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest