Les clubs français demandent que les fans soient autorisés à revenir aux jeux la saison prochaine


Les clubs de football français en difficulté ont demandé que les supporters soient autorisés à assister aux matchs à temps pour le début de la saison prochaine et ont exhorté le gouvernement du pays à fournir une aide financière après la fin précoce de cette campagne en raison de la pandémie de coronavirus. La saison s'est déclarée tôt fin avril, au plus fort de la pandémie et avec 10 matchs non joués, après que le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé que le football ne pouvait pas redémarrer. Le Paris Saint-Germain a été nommé champion de Ligue 1.

Les ligues des pays voisins ayant depuis redémarré ou étant sur le point de revenir à l'action bientôt, diverses voix dans le jeu français ont critiqué la décision de terminer la saison tôt plutôt que d'attendre que la crise sanitaire se calme.

La France a été l'un des pays les plus touchés au monde par la pandémie, avec près de 29 000 décès, mais la situation s'est améliorée et un verrouillage strict a été progressivement assoupli ces dernières semaines.

Cependant, dans un communiqué conjoint mardi, les syndicats des clubs des deux principales divisions ont admis que la ligue et la Fédération française de football n'avaient "d'autre choix" que de mettre un terme prématuré à la saison suite à l'annonce du gouvernement.

"Mais plutôt que de regarder dans le rétroviseur, nous préférons regarder vers l'avant", ajoute le communiqué.

Ils ont indiqué qu'ils travaillaient à la mise en place d'un "protocole de santé" et à un retour à l'entraînement collectif d'équipe tout en espérant "organiser des camps d'entraînement et des matchs amicaux en présence de spectateurs, avec le début de la saison prochaine dans des stades ouverts au grand public". foules".

En outre, les clubs ont appelé le gouvernement à "trouver des solutions" à leurs soucis économiques après déjà près de trois mois sans revenus, principalement en raison de la perte de revenus de billetterie et de diffusion.

Plusieurs dirigeants de clubs ont déclaré que la fin précoce de la saison avait laissé au football français un trou noir financier compris entre 500 millions et 800 millions d'euros (559-895 millions de dollars).

Pendant ce temps, le président de la société qui est devenu le principal diffuseur national de Ligue 1 dans un accord record à partir de la saison prochaine a critiqué la décision de mettre fin à la saison plus tôt, qualifiant cela d '"erreur stratégique".

"Il y a eu un accord stratégique entre les ligues de tête et l'UEFA pour terminer la saison", a déclaré mardi Jaume Roures, directeur général espagnol de Mediapro, lors du lancement de la nouvelle chaîne Telefoot de son entreprise.

"Pour nous, rompre ce pacte était une erreur stratégique."

Mediapro a remporté l'essentiel des droits de diffusion des matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 pendant quatre ans à partir de la saison prochaine, pour un montant total record de 1,217 milliard d'euros (1,36 milliard de dollars) par an.

Cependant, Roures a exprimé sa crainte que le nouveau produit de son entreprise ne soit réduit, les clubs en difficulté étant obligés de vendre des joueurs.

"Cela pourrait affecter la qualité de la compétition la saison prochaine et, évidemment, nous ne serons pas heureux si cela se produit."

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest