Les boxeurs indiens auront un camp d’entraînement de trois semaines à l’étranger avant les Jeux olympiques de Tokyo


Les neuf boxeurs indiens à destination des Jeux olympiques voyageront à l’étranger pour une période d’entraînement de trois semaines après avoir obtenu une pause de quelques jours après une médaille record par les pugilistes du pays lors des championnats asiatiques de boxe qui viennent de se terminer à Dubaï. S’adressant à PTI, le directeur de la haute performance de la boxe masculine indienne, Santiago Nieva, a déclaré que les boxeurs atteindraient Tokyo pour les Jeux, cinq à sept jours avant le début de l’événement à partir du 23 juillet. La place sera finalisée dans les prochains jours. Ce sera un camp de trois semaines. Nous reviendrons en Inde pour peaufiner certaines choses, puis nous nous dirigerons vers Tokyo cinq à sept jours avant les Jeux « , a déclaré Nieva. le plan pour les jours à venir.

Les modalités complètes du voyage prévu seront révélées après la finalisation du lieu. L’équipe de boxe indienne a beaucoup voyagé ces derniers mois pour des tournois et des entraînements, y compris un long voyage en Europe.

L’entraînement à domicile a été sporadique en raison de la menace posée par le COVID-19. En fait, en avril, l’entraîneur national CA Kuttappa avait été testé positif au COVID-19, le forçant à être mis en quarantaine pendant 10 jours.

Les boxeurs indiens ont remporté leur meilleure récolte de 15 médailles de tous les temps lors de l’événement de Dubaï, deux de plus que leur meilleure performance précédente. Les médailles remportées cette fois comprenaient deux médailles d’or, cinq d’argent et huit de bronze.

Le seul gagnant d’or parmi les olympiques a été Pooja Rani (75 kg), tandis que MC Mary Kom (51 kg) et Amit Panghal (52 kg) ont remporté des médailles d’argent.

Le seul boxeur masculin à remporter la médaille d’or était Sanjeet (91 kg), qui ne fait pas partie du groupe olympique. Vikas Krishan (69 kg), Simranjit Kaur (60 kg) et Lovlina Borgohain (69 kg) figuraient parmi les médaillés de bronze olympiques.

Les autres à avoir fait la coupe pour Tokyo sont Manish Kaushik (63kg), Ashish Chaudhary (75kg) et Satish Kumar (+ 91kg). Parmi ceux-ci, Ashish a perdu en quarts de finale à Dubaï et Manish et Satish n’ont pas pu voyager pour cause de maladie.

« Dans l’ensemble, je suis satisfait de la performance et je dis cela non seulement en regardant la récolte de médailles. Amit était dans une forme formidable, Vikas n’a tout simplement pas eu de chance de se blesser en demi-finale et Ashish a également donné une bonne performance même s’il n’a pas gagné un médaille », a déclaré Nieva.

« Bien sûr, il y a de petits problèmes à résoudre, plus spécifiques aux individus et nous le ferons dans les quelques semaines qui restent avant les Jeux. Je peux dire que nous sommes prêts à 80%, nous allons trier les 20% restants », at-il ajoutée.

Les petits problèmes auxquels Nieva a fait allusion comprenaient la boxe à courte portée et les coups de poing corporel.

« Il y a certainement une grande amélioration et cela se poursuivra avant que nous ne soyons absolument prêts pour les Jeux », a-t-il déclaré.

Sur les performances individuelles et Nieva a estimé que Panghal était incroyablement bon tout au long malgré le manque d’une deuxième médaille d’or successive.

Le petit boxeur Haryana a perdu une finale de bord du siège face à l’ancien ennemi Shakhobidin Zoirov de l’Ouzbékistan dans ce qui était une répétition de la finale du championnat du monde 2019, qui s’était également terminée en faveur de Zoirov.

L’Indien a remporté les deux des trois tours, mais Zoirov avait juste la bonne combinaison de scores de juges individuels pour passer 3-2.

« Je pense que c’est à égalité avec ses meilleures performances. Il était imparable et avait l’air vraiment bien. Nous pensions tous qu’il avait gagné cette finale », a déclaré Nieva.

Et puis il y avait Sanjeet (91 kg), qui a battu le médaillé d’argent olympique et légende du tournoi Vassiliy Levit en finale. Le Kazakhstanais Levit avait l’air bien pour sa quatrième médaille d’or à l’événement, mais a été arrêté par l’Indien débutant au tournoi.

Promu

« Sanjeet a une énergie positive formidable. Il a travaillé dur pour arriver là où il est et ses améliorations sont très claires. Il y avait certaines faiblesses dans son jeu, surtout à bout portant, mais il s’est beaucoup amélioré », a déclaré Nieva.

L’Inde a trouvé sa propre légende du tournoi à Shiva Thapa (64 kg), qui a décroché une cinquième médaille consécutive en terminant avec une médaille d’argent. Nieva a fait l’éloge du boxeur de l’Assam, qui est également médaillé de bronze aux championnats du monde.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest