Les boxeurs indiens assiégés se dirigent vers la Chine pour les qualifications olympiques

Déterminée à maintenir le rêve olympique bien vivant malgré le désordre administratif qui règne depuis longtemps, une équipe de boxe indienne enthousiasmée, comprenant des joueurs tels que MC Mary Kom et Shiva Thapa, prendra son envol pour les qualifications asiatiques à Qian'an, en Chine. (Lire la suite dans la boxe)

Dix hommes et trois femmes forment l’équipe composée de 13 personnes qui entreront en action à partir du 25 mars. Chez les hommes, seuls les trois meilleurs boxeurs de chaque catégorie de poids feront la coupe olympique avec la troisième place décidée par un box-off entre les deux médaillés de bronze.

Au tirage au sort féminin, seuls les vainqueurs des médailles d'or et d'argent se qualifieront pour Rio de Janeiro.

En l'absence d'une fédération reconnue, les Indiens s'affronteront une nouvelle fois sous le drapeau de l'Association internationale de boxe (AIBA).

"Ce sera un tournoi très difficile car peu d'Asie se sont qualifiés lors des Championnats du monde de l'année dernière. Je m'attends à ce que 30 pays et plus de 250 boxeurs soient présents à cet événement", a déclaré l'entraîneur national Gurbax Singh Sandhu à PTI avant le départ de l'équipe.

Aucun boxeur indien n’a été qualifié pour les Jeux olympiques. Lors des Championnats du monde de l’année dernière, Shiva (56 kg) avait remporté une rare médaille de bronze pour le pays mais n’avait pas pu sceller une place pour les Jeux olympiques en raison de sa défaite dans le box-off des quotas.

Ce ne sera pas plus facile non plus lors des qualifications continentales.

"Si vous commencez à penser aux difficultés, vous ne faites que rendre la tâche difficile. Il est donc préférable de se concentrer sur ce que l'on peut réellement faire. Nous nous sommes entraînés de la même manière que nous le faisons avant tout grand événement et espérons que nous réussirons." a déclaré Shiva, qui a récemment remporté une médaille d'or aux Jeux de l'Asie du Sud à Guwahati.

L'équipe masculine comprendra également les médaillés d'argent des Jeux du Commonwealth, L Devendro Singh (49 kg) et Mandeep Jangra (69 kg), le médaillé asiatique, Vikas Krishan (75 kg) et l'ancien médaillé asiatique, Manoj Kumar (64 kg), entre autres.

Dans l’équipe féminine, Mary Kom (51 kg), cinq fois championne du monde et médaillée de bronze olympique, est rejointe par l’ancienne championne asiatique L Sarita Devi (60 kg) et la médaillée de bronze des Jeux asiatiques Pooja Rani (75 kg).

"C'est une équipe solide avec des artistes confirmés et même si la compétition va être immense, j'espère de bons résultats", a déclaré Sandhu.

Malgré leur résolution, le fait que leur administration soit de mauvaise qualité est une réalité indéniable de la boxe indienne. Le pays est sans fédération nationale depuis presque un an maintenant et un comité ad-hoc nommé par l'AIBA gère le sport.

La situation est telle que même si les boxeurs se qualifient en Chine, ils risquent de ne pas pouvoir participer aux Jeux olympiques si l'AIBA menaçait de casser le fouet et de le suspendre pour cause d'échec des administrateurs du pays.

"On ne peut nier que les circonstances sont difficiles, mais nous faisons notre travail. Le plus gros inconvénient de tout cela a été l'absence de voyages d'exposition dans des pays comme Cuba. Les boxeurs ont souffert sur ce front", a déclaré Sandhu.

"Mais je suis très fier de la façon dont ils se sont comportés et nous avons également reçu un bon soutien de la part de l'autorité sportive indienne (SAI) pour la poursuite du camp de Patiala", a-t-il ajouté.

Outre cet événement à venir, les boxeurs indiens auront une dernière chance de se qualifier pour les Jeux olympiques lors d’un événement de l’AIBA en juin, qui sera également ouvert aux boxeurs professionnels du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest