Les athlètes spéciaux font à nouveau face à l'humiliation, des passeports confisqués pour non-paiement de factures d'hôtel

Comme si passer une nuit sur la route n’était pas assez angoissant, les athlètes spéciaux participant aux Jeux des sourds d’Asie Pacifique à Taipei chinois ont été une nouvelle fois humiliés lorsque leurs passeports ont été confisqués pour non-paiement de factures d’hôtel alors que le pour diffuser la crise.

Quarante et un athlètes et 12 officiels étaient supposés prendre part aux Jeux, mais dans le décompte final, seuls 27 se sont rendus à Taoyuan pour la manifestation qui a débuté le 3 octobre.

Les Indiens affirment que les organisateurs avaient été informés du contingent taillé quelques semaines à l’avance mais, une fois arrivés à Taoyuan, il leur avait été demandé de payer la facture des chambres réservées à l’origine.

"Les approbations finales de l'Autorité des Sports de l'Inde (SAI) n'ont été reçues que le 29 septembre pour 24 joueurs + 3 officiels contre notre demande initiale d'équipe de 41 + 12. Mais les réservations d'hôtel nécessaires à Taiwan devaient être confirmées aux organisateurs par Le 10 septembre, a déclaré Somesh Sharma, conseiller technique du Conseil des sports des sourds de l'Inde.

"Bien que nous ayons demandé une prolongation de la date pour la confirmation de l’équipe et même informé les organisateurs de la réduction de la taille de l’équipe le 23 septembre.

"Maintenant, à l'arrivée de l'équipe, nous sommes chargés de payer l'intégralité du coût de l'hôtel pour 41 + 12 personnes, soit 7 200 USD supplémentaires par rapport au nombre de chambres réellement occupées. Les passeports de nos 27 participants et une devise étrangère dans Card ont été confisqués par le Les organisateurs et le paiement intégral est exigé ", at-il ajouté.

Sharma a déclaré que le ministère des Sports était à présent intervenu pour régler la situation. "Nous recevons aujourd'hui une lettre de M. Injeti Srinivas, DG SAI, dans laquelle il indique qu'il a chargé le directeur exécutif (équipes) de prendre des mesures immédiates afin de transférer les fonds nécessaires situation ", at-il dit.

Un peu plus tôt, ces athlètes étaient obligés de dormir sur les trottoirs en attendant leur visa avant la compétition. Ils ont passé une nuit devant un Gurudwara, les autorités n’ayant pas réussi à leur fournir de logement. La ministre des Sports, Sarbananda Sonowal, avait ordonné l'ouverture d'une enquête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest