L’entraîneur-chef du FC Goa, contingent étranger quitte l’Inde avant le dernier match de la Ligue des champions de l’AFC


Le FC Goa, équipe de la Super League indienne (ISL), a autorisé jeudi ses collaborateurs étrangers, dont l’entraîneur-chef espagnol Juan Ferrando et certains footballeurs, à quitter le pays avant son dernier match de Ligue des champions de l’AFC en raison des restrictions imposées sur les vols en provenance de l’Inde dans le monde. . Alors que l’Inde est aux prises avec la deuxième vague de la pandémie du COVID-19, plusieurs pays, dont l’Australie, l’Italie et l’Allemagne, ont imposé des interdictions de voyager en Inde. Le club a déclaré qu’il s’agissait d’une « mesure préventive au vu des politiques récentes prises par les pays européens et d’autres pays en ce qui concerne les voyageurs en provenance d’Inde ».

« Le FC Goa tient à informer que le contingent étranger du club, y compris l’entraîneur-chef et le personnel étranger, a été invité à rentrer immédiatement chez lui », indique un communiqué du club.

« Cela constitue une mesure préventive au vu des politiques récentes prises par les pays européens et d’autres pays en ce qui concerne les voyageurs en provenance de l’Inde alors que la nation se bat contre la deuxième vague de COVID-19 qui a englouti le pays », a-t-il ajouté.

Le FC Goa, première équipe du pays à participer à la compétition continentale des clubs, devrait disputer son dernier match de groupe contre le club basé à Abu Dhabi Al Wahda plus tard jeudi.

« Alors que la Ligue des champions de l’AFC reste une compétition importante pour le FC Goa, la direction du club a estimé que le bien-être des joueurs était sa première responsabilité. Nous continuerons d’assurer la même chose dans les jours à venir », indique le communiqué. .

Outre l’Espagnol Ferrando, la formation du FC Goa comprend le trio espagnol d’Ivan Gonzalez, Edu Bedia et Jorge Ortiz et James Donachie d’Australie.

Le FC Goa a jusqu’à présent fait match nul trois matches et a perdu ses deux matches contre le géant iranien Persépolis.

Promu

Avec trois points en cinq matches, l’équipe de l’ISL n’est pas en lice pour les huitièmes de finale du groupe.

La hausse des cas a également affecté la Premier League indienne en cours avec quelques joueurs, dont Ravichandran Ashwin et les Australiens Andrew Tye, Adam Zampa et Kane Richardson, se retirant du tournoi à mi-chemin.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest