L’échantillon B confirme le test de dopage positif du médaillé d’argent britannique aux Jeux olympiques de Tokyo CJ Ujah

La médaille d’argent de l’équipe de Grande-Bretagne au relais 4×100 mètres masculin aux Jeux olympiques de Tokyo sera presque certainement retirée après que l’Agence internationale de test (ITA) a confirmé mardi que l’échantillon B de CJ Ujah avait été testé positif aux substances interdites. Ujah a fourni l’échantillon le 6 août, a indiqué l’ITA, le même jour qu’il faisait partie de l’équipe britannique qui a remporté l’argent derrière l’Italie. Si l’équipe GB est disqualifiée, le Canada remportera l’argent et la Chine sera promue à la médaille de bronze.

« L’ITA confirme que, conformément à la demande de l’athlète, l’analyse de l’échantillon B a été effectuée par le laboratoire accrédité par l’AMA de Tokyo le 19 août 2021 et la procédure a confirmé le résultat de l’échantillon A », a déclaré l’ITA dans un communiqué. .

« L’ITA a donc renvoyé l’affaire devant le Tribunal arbitral du sport, division antidopage (‘TAS ADD’). »

Les échantillons d’Ujah ont été testés positifs pour les substances interdites Ostarine et S-23.

Ce sont des substances couramment utilisées pour développer les muscles.

L’ITA a cité les règles antidopage de World Athletics qui stipulent : « Lorsque l’athlète qui a commis une violation des règles antidopage a concouru en tant que membre d’une équipe de relais, l’équipe de relais sera automatiquement disqualifiée de l’événement en question, avec tous les conséquences qui en résultent pour l’équipe de relais, y compris la confiscation de tous les titres, récompenses, médailles, points et prix et argent d’apparence. »

Ujah a été provisoirement suspendu à la suite du résultat de l’échantillon A le mois dernier et a publié une déclaration le 14 août disant qu’il était « choqué et dévasté » par le résultat du test.

Il a ajouté: « Pour être absolument clair, je ne suis pas un tricheur et je n’ai jamais pris et ne prendrai jamais sciemment une substance interdite.

Promu

« J’aime mon sport et je connais mes responsabilités à la fois en tant qu’athlète et en tant que coéquipier. »

L’éventuelle confiscation des médailles sera examinée en premier, avant que l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU) n’examine toute sanction au-delà des Jeux pour Ujah.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest