Le titre des championnats du monde de Vinesh Phogat devrait s'achever après sa défaite contre le Japonais Mayu Mukaida

Les espoirs de Vinesh Phogat d'atteindre la finale se sont effondrés après avoir été surclassés par la championne en titre, la Japonaise Mayu Mukaida, lors des pré-finales féminines de 53 kg aux Championnats du monde de lutte organisés à Nur-Sultan, au Kazakhstan. Cependant, le lutteur indien est toujours en lice pour la médaille de bronze en repêchage. Mukaida a encore une chance d’atteindre la finale, après avoir battu la tête de série des États-Unis Sarah Hildebrandt aux quarts de finale. Si le lutteur japonais se qualifie pour la finale, Vinesh ne se battra pas seulement pour le bronze, mais également pour la qualification aux Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Il s’agissait d’une deuxième défaite consécutive de Vinesh contre les Japonais cette saison après avoir perdu face au double champion du monde du Championnat d’Asie en Chine.

Vinesh a remporté les titres des Jeux du Commonwealth et des Jeux asiatiques, mais n'a pas encore remporté de médaille aux Championnats du monde.

Dans une autre catégorie olympique, Seema Bisla (50 kg) a perdu sa pré-quart de finale 2-9 contre la triple médaillée olympique Mariya Stadnik de l'Azerbaïdjan.

L'Azerbaïdjanais a également atteint les demi-finales, maintenant Seema en vie dans la compétition.

Dans les catégories non olympiques, Komal Gole était trop sur la défensive contre la Turque Beste Altug et a perdu son combat de qualification de 72 kg, alors que Lalita était battue 3-10 par le Mongol Bolortuya Bat Ochir dans la catégorie des 55 kg.

Lalita et Komal n’ont plus aucune chance de gagner une médaille depuis que Bolortuya et Altug ont perdu leurs quarts de finale respectifs.

Placé dans une catégorie extrêmement difficile de 53 kg, Vinesh a pris un départ dominant en surclassant la médaillée de bronze des Jeux olympiques de Rio, Sofia Mattsson, qui a remporté la victoire 13-0 à sa première ronde.

Cependant, dans le très attendu affrontement contre le numéro deux mondial Mukaida, Vinesh ne pouvait pas être son attaque habituelle et a perdu 0-7.

Les premières 60-70 secondes restèrent sans marquer alors que les deux lutteurs se mesuraient. Vinesh a perdu un point de passivité et à partir de là, les Japonais ont commencé à dominer.

Un takedown rapide suivi d'un exposé et d'un autre takedown donnait aux Japonais une avance de 7-0.

Vinesh avait besoin d'attaquer, mais la défense de Mukaida ressemblait à un rocher immuable. L’Indien a lancé deux attaques en double jambe et s’est emparé de la jambe gauche de Mukaida mais n’a pas pu convertir ces coups en points.

Seema est le numéro trois mondial du 50 kg mais Stadnik, aguerrie, ne l'a pas laissée dominer. Les attaques constantes de la double jambe de Stadnik ont ​​toujours fait fuir Seema qui perdait des points pour sa sortie.

Un takedown suivi d'un gut-wrench a donné à Stadnik une avance de 6-0 à la pause. Seema n'a pu marquer que deux points, mais son tir au but a également eu lieu vers la fin du combat.

Dans les 72 kg, Komal a attendu trop longtemps pour attaquer. À seulement 40 secondes de la fin 1-1, Komal a lancé deux attaques en double jambe mais n'a perdu que des points.

Dans une dernière tentative désespérée, elle attaqua la jambe droite du Turc mais ne put pas la convertir en points, Beste restant forte dans sa défense.

La campagne indienne à la manière gréco-romaine s'est terminée après la défaite de Naveen au repêchage de 130 kg par supériorité technique sur Heiki Nabi de l'Estonie.

(Avec des entrées PTI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest