Le terrain de sport reporte l'audience à Sun Yang jusqu'à octobre

Le tribunal arbitral du sport a annoncé mardi qu'il ajournait l'audience sur la décision de la FINA, l'organisme dirigeant de la natation, de blanchir la star chinoise Sun Yang du dopage. Le triple champion olympique Sun Yang a été accusé d'avoir brisé une fiole de sang avec un marteau lors d'un test de dopage hors compétition de l'année dernière, mais a été autorisé en janvier par la FINA. La FINA a convenu avec Sun que les testeurs n'avaient pas réussi à produire une identification adéquate ni à suivre le protocole correct.

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a réagi en saisissant l’affaire du TAS.

Après avoir échappé à une interdiction, Sun a pu participer aux Championnats du monde à Gwangju en juillet, où il a remporté deux médailles d’or mais est devenu le centre des protestations de ses rivaux.

Dans un communiqué publié mardi, le TAS a déclaré que l'audience avait été provisoirement fixée à septembre "mais en raison de circonstances personnelles imprévues, l'une des parties a été obligée de demander le report de l'audience".

Selon le communiqué, l'audience ne devrait pas se dérouler "avant la fin du mois d'octobre", alors qu'elle se tiendra probablement en Suisse.

TAS a déclaré que, "à la demande des parties impliquées", l'audience serait exceptionnellement ouverte au public.

"Ce sera la deuxième fois dans l'histoire de la SAE qu'une audience se tiendra en public", a déclaré la SAE.

La première audience publique, en 1999, impliquait également la FINA, qui avait déclaré le nageur irlandais Michelle Smith De Bruin coupable de dopage. Smith a demandé une audience ouverte. La SAE a fait appel à la FINA, qui avait découvert que Smith avait tenté de diluer son échantillon d'urine avec de l'alcool.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest