Le nageur japonais Rikako Ikee remporte une place pour le relais olympique après une leucémie


La nageuse japonaise Rikako Ikee a déclaré qu’elle « ne savait pas ce qui venait de se passer » après s’être qualifiée pour le relais quatre nages olympiques de Tokyo dimanche, deux ans seulement après avoir reçu un diagnostic de leucémie. Ikee, qui n’a repris l’entraînement qu’en mars de l’année dernière après avoir été hospitalisé pendant environ 10 mois, a remporté le 100 mètres papillon aux essais olympiques japonais à Tokyo en 57,77 secondes. Ce n’était pas suffisant pour lui mériter une place individuelle aux Jeux de Tokyo retardés par le coronavirus, mais cela l’a rendue éligible pour l’équipe de relais du Japon, couronnant un retour incroyable pour la jeune femme de 20 ans.

« J’étais vraiment heureuse mais aussi très surprise », a déclaré Ikee, qui était en larmes alors qu’elle s’adressait à la foule après la course.

« Je ne savais pas ce qui venait de se passer. C’était un sentiment que je n’avais jamais ressenti auparavant. »

Ikee avait minimisé ses chances d’apparaître aux Jeux de Tokyo après avoir repris la course en août de l’année dernière, affirmant qu’elle était plutôt concentrée sur Paris en 2024.

Mais elle a atteint son objectif plus tôt que prévu, admettant après la course qu’elle « pensait que ce serait beaucoup plus tard que je pourrais commencer à gagner ».

« Je sentais que je nageais plutôt bien lors de ma première course de qualification hier, mais en demi-finale j’ai eu la fatigue de nager dans une deuxième course », a-t-elle déclaré.

« Je pouvais à peine bouger dans la seconde moitié de la demi-finale. Aujourd’hui, c’était juste une fois, donc je n’étais pas si inquiet à ce sujet. »

Ikee a raté une place dans la compétition olympique de 100 mètres papillon après avoir échoué à respecter le temps de qualification de 57,10 secondes.

Mais elle aura d’autres chances de décrocher une place individuelle cette semaine aux essais japonais et devrait apparaître dans les 50 m et 100 m nage libre.

«Je ne pensais pas du tout avoir une chance au papillon», a-t-elle déclaré. «Je pensais que si je devais entrer, ce serait peut-être le relais du 100 m nage libre.

« Je pensais que si ce n’était pas le cas, ce ne serait pas le cas. Je pensais que si j’y avais, ce serait une bonne expérience à emporter pour les prochains Jeux Olympiques. »

Promu

Ikee a été nommé MVP des Jeux asiatiques de 2018 après avoir remporté six médailles d’or et deux d’argent.

Elle a remporté le 50 m papillon à l’Open de Tokyo en février pour remporter sa première victoire depuis qu’elle a commencé son retour.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest