Le médecin-chef de la BCCI démissionne après une course mouvementée en ces temps de COVID

Le médecin-chef de la BCCI, Abhijit Salvi, a démissionné© AFP

Le médecin-chef de la BCCI, Abhijit Salvi, a démissionné pour des raisons personnelles. Salvi a déclaré samedi à PTI que sa période de préavis s’était terminée le 30 novembre, mais qu’il avait continué jusqu’à la fin du deuxième test entre l’Inde et la Nouvelle-Zélande le 7 décembre. Son rôle avait pris de l’importance à l’époque de COVID avec des tests réguliers et la vie des bulles devenant partie intégrante partie du cricket international.

« Je remercie la BCCI de m’avoir donné cette opportunité. Après 10 ans dans l’organisation, je voulais passer à autre chose. C’était devenu un travail 24h/24 et 7j/7 à l’époque de COVID et je veux donner du temps à moi-même et à ma famille », a déclaré Salvi.

Salvi était responsable de la vérification de l’âge, de la lutte contre le dopage et de l’aile médicale de la BCCI. Sa démission intervient avant le championnat national masculin U-16, mieux connu sous le nom de Vijay Merchant Trophy, le mois prochain.

Promu

Salvi a dû voyager avec l’équipe indienne lors de certaines tournées, notamment en Australie et au Sri Lanka. Il avait également supervisé les arrangements médicaux pour deux éditions de l’IPL et de la Coupe du monde T20 aux Émirats arabes unis, où l’Inde était l’hôte.

(Cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et est générée automatiquement à partir d’un flux syndiqué.)

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest