Le Majestic Lewis Hamilton gagne en Belgique pour se rapprocher du record de Michael Schumacher


Lewis Hamilton a prolongé son avance au championnat du monde des pilotes et s'est rapproché de deux victoires du record de Formule 1 de Michael Schumacher de 91 dimanche avec une victoire majestueuse, bien que tendue, au Grand Prix de Belgique. Le leader de la série et six fois champion a enregistré sa 89e victoire en carrière avec un autre entraînement sans faille pour remporter son quatrième triomphe belge, terminant 8,448 secondes d'avance sur son coéquipier Mercedes Valtteri Bottas.

Il s'agissait de la cinquième victoire de Hamilton en sept courses cette année et a prolongé son record de courses avec des points à 40.

Max Verstappen est arrivé troisième pour Red Bull, sept secondes de plus, pour remporter son sixième podium consécutif.

Hamilton, qui a dû soigner sa voiture à la maison avec des pneus usés, a 157 points dans la course au titre, 47 d'avance sur Verstappen. Les «  flèches noires '' mènent le championnat des constructeurs avec 264 points, bien devant Red Bull sur 158.

"Ce n'était pas la course la plus facile", a déclaré Hamilton. "Ce fut un peu difficile, mais je pense néanmoins que ça allait au final."

Lors du Grand Prix de Grande-Bretagne début août, Hamilton s'était accroché pour gagner après la désintégration d'un de ses pneus.

"J'avais peur que nous ayons un scénario comme Silverstone, mais le pneu semblait avoir pas mal de gomme à l'arrivée."

Bottas a admis qu'il ne pouvait pas égaler le rythme de son coéquipier.

"Le départ était une bonne opportunité, mais Lewis l'a très bien joué et je n'ai tout simplement pas pu le rattraper. Dans la même voiture, avec Lewis au volant d'une course sans faute, c'était vraiment difficile."

Verstappen a dit qu'il avait eu un après-midi terne.

"C'était assez ennuyeux, pas très intéressant et pas grand chose à faire", a-t-il déclaré. "Je n'ai plus de pneu à la fin, donc je l'ai juste étiré et j'ai économisé les pneus."

Daniel Ricciardo a réalisé le meilleur tour lors de son dernier tour en prenant la quatrième place devant son coéquipier Renault Esteban Ocon, et Alex Albon, dans le deuxième Red Bull.

Lando Norris a terminé septième dans la seule McLaren.

Pierre Gasly a terminé huitième pour Alpha Tauri devant les Racing Points de Lance Stroll et Sergio Perez. Lors d'un week-end troublé, le vainqueur de l'année dernière, Charles Leclerc, a terminé 14e, une place derrière son coéquipier sortant de Ferrari, Sebastian Vettel.

Drame et cérémonie

Par une journée fraîche et sèche dans les Ardennes, la course a été précédée d'un drame et d'une cérémonie avec la McLaren de Carlos Sainz souffrant d'une panne d'échappement qui l'a exclu, puis d'une minute de silence, à la mémoire du pilote français de F2 Anthoine Hubert et des pilotes désormais familiers. «manifestation antiraciste avant l'hymne national.

Hamilton a pris un départ en douceur depuis sa 93e pole position record devant Bottas tandis que Verstappen s'est battu pour défendre la troisième position contre Ricciardo.

Bottas a chassé Hamilton en vain, le champion contrôlant son avantage avec une vitesse impérieuse dans les premiers tours alors qu'ils s'écartaient du reste.

"Nous avons un coup de pouce maintenant?" demanda Bottas.

"Oui, mais nous avons accepté de ne pas l'utiliser les uns contre les autres", a répondu Mercedes.

"Je n'ai jamais entendu parler de ça", a répondu le Finn clairement vexé, qui avait déclaré samedi qu'il attaquerait son coéquipier pour maintenir en vie sa propre candidature au titre.

La voiture de sécurité est sortie au 11e tour après une collision entre Antonio Giovinazzi d'Alfa Romeo et George Russell de Williams. L'Italien a filé dans les barrières devant le Britannique dont la voiture a été heurtée par une roue arrière errante alors qu'il prenait une action évasive.

Les voitures endommagées ont laissé des débris éparpillés sur le circuit, mais les pilotes sont repartis indemnes.

"Je vais bien", a déclaré Russell à la radio de l'équipe. "Je ne pourrais aller nulle part, les gars."

Promu

Les leaders se sont immédiatement opposés, Bottas revenant juste devant Verstappen après un lent arrêt. Ferrari ne semblait pas prête lorsque Leclerc s'est opposé, un autre problème dans un week-end sombre qui a vu ses pilotes cogner des roues dans un rebut pour la 12e place.

Après le redémarrage, Bottas a fermé brièvement aux neuf dixièmes, au 17e tour, mais Hamilton a accéléré son rythme et était parti.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest