Le lutteur Narsingh Yadav déclare que l’interdiction de dopage de quatre ans a été « douloureuse »


Le lutteur indien Narsingh Yadav, qui a purgé son interdiction de dopage de quatre ans, a déclaré que c’était une période très difficile, mais qu’il ne se concentre plus que sur l’avenir. « Pour un joueur qui était à son apogée et qui a été soudainement banni et qui n’a pas eu la chance de jouer, c’est certainement une période difficile, et cette période a été douloureuse pour moi car malgré de bonnes performances, vous n’êtes pas autorisé à jouer mais ce temps est mon passé. . Je voulais seulement en sortir et avec la grâce de Dieu maintenant je suis pur. Quoi qu’il soit arrivé est passé, aujourd’hui mon seul objectif est de bien m’entraîner et d’obtenir une médaille pour mon pays », a déclaré Yadav à ANI.

Yadav a en outre déclaré: « J’étais sûr que tout cela serait réglé bientôt et que j’aurai une chance parce que j’étais innocent. Je pensais que CBI ferait bientôt l’enquête pour que j’aie l’occasion plus tôt. C’est pourquoi j’ai été Je fais mon entraînement en continu. Quelque part dans mon esprit, j’avais que chaque fois que je sortirai de ça, je ferai sûrement mieux et maintenant Dieu m’a donné une chance et à cause du coronavirus, les Jeux olympiques ont été reportés à l’année prochaine, alors, je J’ai le temps de bien m’entraîner. Et si j’ai la chance de disputer une compétition avant les Jeux olympiques, il vaudra mieux pour moi d’avoir plus de confiance et j’espère que tout ira mieux à l’avenir. « 

Plus tôt ce mois-ci, quelques lutteurs, dont Deepak Punia, avaient été testés positifs pour le coronavirus. Les lutteurs s’étaient présentés au Camp National de Lutte du Centre SAI de Sonepat et, lors du test à leur arrivée, ils sont revenus positifs.

Promu

Parlant du camp d’entraînement et des cas de coronavirus dans le camp, Yadav a déclaré: « Tous suivent les SOP et les directives qui nous ont été données. Le camp se déroule bien et nous nous entraînons selon les instructions. Je n’ai pas peur d’être infecté. parce que suivre les directives est la clé pour le battre. Personnellement pour moi, si le coronavirus n’était pas venu, les choses auraient été différentes mais maintenant il est ici donc nous devons le combattre. La WFI (Wrestling Federation of India) soutient toujours les athlètes. Quand j’ai contacté le président de la fédération pour m’autoriser au camp, il a accepté. Celui qui est capable et qui a du talent aura une chance. « 

Commentant la piste pour les Jeux olympiques dans la catégorie 74 kg avec Sushil Kumar, Yadav a déclaré: « Il y a du temps pour cela mais oui, nous devons être préparés, en gardant à l’esprit la performance au niveau mondial et si nous visons à gagner une médaille aux Jeux olympiques. Ensuite, nous devons battre la Russie, les États-Unis et les autres meilleurs lutteurs du monde. Pour l’instant, mon seul objectif est de bien m’entraîner pour que je puisse donner le meilleur de moi-même. Il y a tellement de bons lutteurs, non seulement en 74 kg mais en d’autres poids Je ne pense pas aux sentiers, pour l’instant, mon seul objectif est de bien s’entraîner. « 

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest