Le lanceur de marteaux Gunjan Singh a échoué au test de dopage

Le lanceur de marteau Gunjan Singh a été testé positif pour un stimulant lors du championnat All India Railways, qui s'est tenu à Lucknow du 17 au 19 août. L'athlète vétéran a passé le test de dopage après sa performance au tournoi dans lequel elle avait remporté la médaille d'or. après un lancer de 59,39 mètres. Dans une interview téléphonique accordée à l'ANI, Gunjan a confirmé qu'elle avait raté le test de dépistage de la drogue en déclarant: "J'avais consommé une boisson énergisante recommandée par mon fournisseur de suppléments. Cependant, elle contenait un sel qui n'était pas mentionné dans la description. Je n'en avais pas connaissance. J'ai été provisoirement suspendu. Une réunion de l'Agence nationale antidopage (NADA) aura lieu pour décider de la durée de l'interdiction. "

Gunjan attend maintenant que l'échantillon «B» soit testé. Elle avait auparavant sauté le championnat d'athlétisme inter-États organisé à Guwahati cette année. Elle n'a pas non plus participé aux Open Nationals organisés au 58ème Championnat national ouvert d'athlétisme à Bhubaneswar le mois dernier.

Gunjan, qui avait été la meilleure lanceuse de marteau en Inde avec la gouvernante Sarita Devi, avait remporté la médaille d'argent à la 22e Coupe de la Fédération organisée à l'Institut national du sport (NIS) de Patiala cette année.

Elle a représenté l'Inde à deux reprises sur la plate-forme internationale: lors des championnats asiatiques d'athlétisme 2017 à Bhubaneswar et des championnats asiatiques d'athlétisme 2013 à Pune.

La semaine dernière, Monika Chaudhary, l'une des principales coureuses de demi-fond du pays et campeuse nationale, avait été contrôlée positive au médicament interdit EPO (érythropoïétine), une substance améliorant la performance rendue célèbre par le multiple vainqueur du Tour de France, devenu scandaleux, du vainqueur du Tour de France.

Monika, qui s'était adressée à la Haute Cour de Delhi pour s'opposer à la décision de la Fédération indienne de sport (AFI) de ne pas tenir compte de ses références pour le 1500m féminin de Jakarta Asiad, a déjà été suspendue provisoirement par l'Agence nationale antidopage (NADA) après son 'A' échantillon est retourné positif. L'athlète de l'Uttar Pradesh n'est pas allée passer son test de confirmation «B».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest