Le Japon « acculé » aux Jeux olympiques de Tokyo, déclare un membre du Comité national


Le Japon a été acculé aux Jeux de Tokyo, a déclaré vendredi un membre du comité olympique du pays, affirmant que l’événement reporté par le virus avait « perdu de sens » – mais ajoutant qu’il était trop tard pour annuler. L’opposition du public à la tenue des Jeux olympiques cet été reste élevée, mais les organisateurs insistent sur le fait qu’ils iront de l’avant en toute sécurité sous des contre-mesures strictes de Covid-19 et avec la plupart des athlètes et des officiels vaccinés. Dans un article d’opinion pour Kyodo News, Kaori Yamaguchi, membre du Comité olympique japonais, qui a remporté le bronze en judo à Séoul en 1988, a décrit « l’anxiété et la méfiance » entre le public et le gouvernement à propos des Jeux.

« À quoi serviront ces Jeux olympiques et pour qui ? Les Jeux ont déjà perdu leur sens et se déroulent juste pour eux », a-t-elle écrit.

« Nous avons été coincés dans une situation où nous ne pouvons même pas nous arrêter maintenant. Nous sommes damnés si nous le faisons, et damnés si nous ne le faisons pas », a ajouté Yamaguchi, qui a déjà exprimé son malaise face aux Jeux et appelé à leur report l’année dernière.

Yamaguchi a également dénoncé le Comité international olympique, qui a affirmé à plusieurs reprises que le méga-événement se déroulerait malgré la pandémie.

« Le CIO semble également penser que l’opinion publique au Japon n’est pas importante », a-t-elle déclaré, citant le choc public suscité par les commentaires du vice-président John Coates.

Lorsqu’on lui a demandé en mai si les Jeux pouvaient avoir lieu même pendant un état d’urgence virale, Coates avait déclaré que « la réponse est absolument oui ».

Le Japon a connu une épidémie relativement faible dans l’ensemble, mais plusieurs régions, dont Tokyo, font actuellement l’objet de mesures d’urgence, moins strictes que les fermetures générales, pour faire face à une quatrième vague de cas.

Le déploiement lent du vaccin dans le pays a commencé à s’accélérer ces derniers jours, avec environ trois pour cent de la population entièrement vaccinée jusqu’à présent.

Le principal conseiller médical du gouvernement, Shigeru Omi, a déclaré vendredi aux législateurs que les Jeux ne devraient pas avoir lieu si les mesures d’urgence sont prolongées au-delà de leur date de fin actuelle du 20 juin.

« Nous devons absolument éviter d’accueillir les Jeux olympiques dans un état d’urgence », a-t-il déclaré, selon le diffuseur TBS, exhortant le gouvernement à renforcer les restrictions afin que les déclarations d’urgence puissent prendre fin avant les Jeux.

Promu

L’annulation des Jeux coûterait au Japon environ 1 800 milliards de yens (16,6 milliards de dollars), ont averti les chercheurs.

Les sondages montrent qu’environ 80 % des Japonais s’opposent à l’organisation des Jeux cette année, mais des sondages parmi la population de Tokyo ont révélé une répartition plus égale entre ceux pour et contre.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest