Le CIO ne dit pas de solution "idéale" pour les Jeux olympiques de Tokyo alors que les athlètes expriment leurs préoccupations concernant le coronavirus

«Le CIO s'est engagé à trouver une solution ayant le moins d'impact négatif pour les athlètes tout en protégeant l'intégrité de la compétition et la santé des athlètes.

"Aucune solution ne sera idéale dans cette situation, et c'est pourquoi nous comptons sur la responsabilité et la solidarité des athlètes."

La championne olympique de saut à la perche Katerina Stefanidi et l'heptathlète britannique Katarina Johnson-Thompson avaient précédemment exprimé leurs inquiétudes après que le CIO s'était déclaré "pleinement engagé" à organiser les Jeux comme prévu à partir du 24 juillet.

Stefanidi, l'un des athlètes les plus éminents de la Grèce, devait remettre la flamme de cérémonie aux responsables japonais avant que la jambe grecque du relais de la flamme ne soit abandonnée sur COVID-19, qui compte 194000 cas avec 7873 décès, dans 150 pays et territoires à partir de 0900. GMT mercredi.

"Le CIO veut que nous continuions à risquer notre santé, la santé de notre famille et la santé publique pour nous entraîner tous les jours?" elle a tweeté.

"Vous nous mettez en danger en ce moment, aujourd'hui, pas dans 4 mois."

«Prise en compte du risque zéro»

Mardi, quelques minutes avant la déclaration du CIO, le tournoi de football Euro 2020 a été retardé d'un an, en raison de la crise qui a paralysé l'Europe et considérablement réduit les voyages internationaux.

Les tournois de qualification olympique font partie des nombreux événements sportifs qui ont été annulés ou reportés, avec seulement 57% des athlètes ayant réservé leur place jusqu'à présent.

"C'est incroyable", a déclaré Stefanidi. "Qu'en est-il des sports d'équipe qui doivent s'entraîner ensemble? Et de la natation? Et de la gymnastique qui touche les mêmes objets?

"Il n'y a aucune considération du risque qu'ils nous mettent en ce moment."

Johnson-Thompson, le champion du monde d'heptathlon, a critiqué le CIO pour avoir dit aux athlètes de s'entraîner "du mieux qu'ils pouvaient", affirmant que cela était en contradiction avec des mesures de santé gouvernementales strictes.

"Je me sens sous pression pour m'entraîner et garder la même routine, ce qui est impossible", a-t-elle écrit sur Twitter.

"Il est difficile (d'approcher) la saison alors que tout a changé dans la période préparatoire à part la date limite ultime", a ajouté le Britannique.

«Plus grand que les Jeux olympiques»

Des doutes sont de plus en plus exprimés quant à la tenue des Jeux olympiques à temps, après que l'épidémie qui a explosé en Chine s'est propagée en Asie puis dans le monde.

Mercredi, un tournoi de qualification olympique de gymnastique à Tokyo, qui a également servi d'épreuve, est devenu la dernière compétition à être annulée.

Un jour plus tôt, le chef adjoint du comité olympique japonais a déclaré qu'il avait été testé positif pour le coronavirus.

Mais le CIO a insisté sur le fait "qu'il n'est pas nécessaire de prendre des décisions drastiques à ce stade", ajoutant que "toute spéculation à ce moment serait contre-productive".

Hayley Wickenheiser, membre canadien du CIO avec quatre médailles d'or en hockey sur glace, a averti que "cette crise est plus grande que même les Jeux olympiques".

"Du point de vue de l'athlète, je ne peux qu'imaginer et essayer de sympathiser avec l'anxiété et le chagrin que ressentent actuellement les athlètes", a-t-elle déclaré dans un communiqué.

"L'incertitude de ne pas savoir où vous allez vous entraîner demain alors que les installations ferment et que les événements de qualification sont annulés dans le monde entier serait terrible si vous vous entraînez toute votre vie pour cela."

Wickenheiser a ajouté: "Je pense que le CIO insistant sur le fait que cela ira de l'avant, avec une telle conviction, est insensible et irresponsable étant donné l'état d'humanité."

Le Français de 110 m haies Pascal Martinot-Lagarde, champion d'Europe et médaillé de bronze mondial qui a terminé quatrième aux Jeux de Rio en 2016, a déclaré à l'AFP qu'un report était la seule solution équitable.

"Nous ne sommes pas tous dans le même bateau, il y a des pays qui sont moins touchés que d'autres. Dans certains pays, les athlètes peuvent s'entraîner normalement alors que nous ne pouvons même pas accéder à notre terrain d'entraînement", a-t-il déclaré.

"Nous ne sommes pas sur un pied d'égalité en ce qui concerne la préparation. Les Jeux devraient être reportés jusqu'à la fin de 2020, pas l'année prochaine."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest