Le chef de l'AIO, Narinder Batra, a écrit à la figure



Narinder Batra s'est demandé comment la liste des électeurs pour les élections au GFI a été réduite à 17. © AFP


Le président de l'Association olympique indienne (AIO), Narinder Batra, a écrit à la Fédération internationale de gymnastique (FIG) dans une lettre dans laquelle il déclarait que tout n'allait pas pour le mieux à la Fédération indienne de gymnastique (GFI), qui devrait se rendre aux urnes le mois prochain. Dans une lettre adressée au président de la FIG, Morinari Watanabe et au secrétaire général, Nicolas Buompane, Batra a déclaré: "Je suis convaincu que tout va mal à GFI et qu'un écran de fumée a été créé, que tout va bien légalement et que nous devrions aller de l'avant."

Le chef de l'AIO s'est également demandé de quelle façon la liste des électeurs changeait constamment. Elle a finalement été réduite à 17, ajoutant qu'il était préoccupé par les problèmes de gouvernance et la transparence au sein de GFI.

"La liste des électeurs va de 17 à 20 puis à 22 et 17, pourquoi et comment? L'Inde comptait 28 États et 7 territoires de l'Union jusqu'en 2019, mais compte maintenant 27 États et 9 territoires de l'Union et il est de pratique courante qu'une NSF ( Fédération nationale des sports) devrait avoir toute la présence de l’Inde et au moins 75% des États et de l’UT devraient être couverts, bien qu’il n’existe pas de règle écrite, mais c’est ce que l’on entend par sports olympiques d’été ", ajoute Batra dans sa lettre.

La FIG a demandé au GFI de faire approuver son collège électoral pour les élections du 3 novembre par l'AIO.

GFI a été embourbé dans les factions, des groupes rivaux revendiquant le droit de diriger ce sport dans le pays. La faction dirigée par le président de GFI, Sudhakar Shetty, est reconnue par la FIG, mais ne bénéficie pas de la reconnaissance du ministère des Sports.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest