Le champion olympique du Kenya, Eliud Kipchoge, remporte le semi-marathon de Delhi

Kipchoge, considéré comme l'un des plus grands coureurs de marathon de tous les temps, a inscrit un temps de 59 minutes et 44 secondes pour parcourir la distance de 21,097 km et remporter la course qui a culminé au stade Jawaharlal Nehru devant l'Ethiopien Yigrem Demelash, qui a inscrit son record personnel à 59: 48, dans une finition serrée. Une autre Kenyane, Augustine Choge, a terminé troisième en 60:01.

Kipchoge, qui participait à sa première course compétitive après avoir remporté l'or au marathon des Jeux olympiques de Rio en août, était clairement le favori avant l'épreuve chez les hommes élites, mais beaucoup avaient pensé qu'il abaisserait le record de parcours établi à 59:06 par Guye Adola de l'Ethiopie en 2014.

Dans la course élite féminine, Degefa a réussi un chrono d'une heure, sept minutes et 42 secondes pour remporter le titre devant son compatriote éthiopien Ababel Yeshaneh (1:07:52) et Helah Kiprop (1:08:11) du Kenya.

Peres Jepchirchir, du Kenya, champion du monde de semi-marathon en titre, a terminé cinquième avec un temps de 1:08:28. Le record du parcours féminin était de 1:06:54, établi par Mary Keitany du Kenya en 2009.

Les vainqueurs des élites masculines et féminines ont empoché 27 000 USD pour leurs victoires.

Parmi les hommes indiens, G Lakshmanan, vainqueur de l'édition 2013 du Delhi Half Marathon et du TCS World 10K 2016, s'est imposé avec une heure, quatre minutes et 34 secondes devant Mohd. Yunus (1:04:38) et Man Singh (1:04:40) étaient respectivement deuxième et troisième.

Monika Athare a terminé première chez les femmes indiennes avec son meilleur temps personnel d'une heure, 15 minutes et 34 secondes, tandis que Sanjeevani Jadhav (1:15:35) a terminé deuxième et la favorite avant-course Swati Gadhave (1:17:43) troisième.

Kipchoge, une légende vivante au Kenya, âgée de 32 ans, s'est dit heureux d'être en Inde pour la deuxième fois. Il avait remporté une médaille d’argent au 5000m aux Jeux du Commonwealth de 2010 à Delhi.

"Je suis heureux de venir en Inde et je suis venu ici en qualité de vieux coureur (six ans après 2010). Les conditions étaient bonnes", a-t-il déclaré à la presse après la course.

"Je n'ai aucun problème avec mon temps mais je ne pouvais pas battre le record du parcours. Je suis venu ici pour inspirer les Indiens à courir (sur de longues distances)", a-t-il ajouté.

Le ministre des Sports, Vijay Goel, et le président de la Fédération d’athlétisme de l’Inde, Adille Sumariwalla, membre du conseil de l’IAAF, se sont retirés de la course.

L'ancien détenteur du record du monde du 100 m, Asafa Powell, amené en Inde par PUMA, a salué l'événement et a applaudi les coureurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest