Le champion du monde du 100 m Christian Coleman a écopé d’une interdiction de deux ans pour manquer les Jeux olympiques de Tokyo


Le champion du monde de sprint Christian Coleman devrait rater les Jeux olympiques de Tokyo de l’année prochaine après avoir été banni de l’athlétisme pendant deux ans pour violations de la lutte contre le dopage, a annoncé mardi l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU). L’Américain, qui a remporté le 100 mètres masculin aux Championnats du monde de l’an dernier à Doha, a été provisoirement suspendu pour trois «échecs de localisation» en juin. Le tribunal disciplinaire de World Athletics a confirmé l’accusation et a interdit Coleman pendant deux ans, antidatée au 14 mai 2020. Le joueur de 24 ans a 30 jours pour faire appel de la décision devant le tribunal arbitral du sport.

Il est sur le point de rater les Jeux Olympiques de l’année prochaine au Japon, où il aurait été parmi les favoris pour remporter l’or au 100m.

Coleman, qui est également détenteur du record du monde du 60 m, n’a couru que dans les manches de relais 4×100 m lors de sa première apparition olympique à Rio de Janeiro il y a quatre ans.

L’AIU a facturé Coleman pour des tests manqués en janvier et décembre 2019, ainsi que pour un « échec de dépôt » en avril dernier.

Pour prouver une violation de l’antidopage, un athlète doit avoir commis trois manquements à la localisation dans les 12 mois.

Coleman avait déjà échappé à la suspension pour des raisons techniques avant les championnats du monde de septembre dernier.

Ces trois erreurs de localisation ont été enregistrées le 6 juin 2018, le 16 janvier 2019 et le 26 avril 2019.

Cependant, Coleman avait fait valoir avec succès que le premier cas manqué aurait dû être antidaté au premier jour du trimestre – le 1er avril 2018 – ce qui signifie que les trois échecs se situaient juste en dehors de la période de 12 mois requise.

Mais maintenant, le test manqué du 9 décembre 2019, ajouté aux deux échecs de janvier et avril, a vu Coleman suspendu.

« Je pense que la tentative du 9 décembre était une tentative délibérée de me faire manquer un test », a déclaré Coleman après avoir été inculpé en juin.

«Ne me dites pas que j’ai ‘raté’ un test si vous vous faufilez à ma porte (garé devant le portail et traversé … il n’y a aucune trace de personne venant chez moi) à mon insu.

Coleman était «  plus que prêt  » pour le test

Coleman a déclaré que les testeurs lui avaient rendu visite alors qu’il faisait des emplettes pour des cadeaux de Noël à proximité, vérifiables par des relevés bancaires et des reçus.

«J’étais plus que prêt et disponible pour les tests et si j’avais reçu un appel téléphonique, j’aurais pu passer le test de dépistage de drogues et continuer ma nuit», a-t-il déclaré.

« Je n’ai été mis au courant de cette tentative de test de dépistage de drogues que le lendemain, le 10 décembre 2019, par l’AIU lorsque j’ai obtenu ce rapport de tentative ratée de nulle part. »

Le rapport de l’agent de contrôle du dopage posté par Coleman a indiqué que le testeur était arrivé à son appartement et n’avait pas réussi à obtenir de réponse après que « de multiples coups forts aient été faits toutes les 10 minutes » pendant une heure.

Une sonnette à côté de la porte de Coleman a été enfoncée mais aucune sonnerie n’a pu être entendue. Aucune tentative de joindre Coleman par téléphone n’a été faite, selon le document.

«J’ai été contacté par téléphone littéralement chaque fois que j’ai été testé», a déclaré Coleman. « Littéralement. (Je ne sais pas) pourquoi cette fois était différente. Il a même dit qu’il ne pouvait pas entendre la sonnette alors pourquoi tu ne m’appellerais pas? »

Coleman a déclaré qu’il avait été testé deux jours plus tard et a ajouté: « J’ai été testé plusieurs fois depuis, même pendant la quarantaine.

« Mais bien sûr, cela n’a pas d’importance, et le fait que je n’ai jamais pris de drogue n’a pas d’importance non plus. »

Promu

Coleman a concouru pour la dernière fois aux championnats américains en salle en février, avec un record mondial de 6,37 secondes au 60m, soit trois centièmes de seconde de moins que son record du monde.

Il a également réalisé le meilleur temps du 100 m l’an dernier – les 9,76 secondes qu’il a couru pour remporter le titre mondial.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest