Le BFI paiera une partie de ses droits internationaux en suspens d'ici le 20 mai, l'AIBA menace de suspendre son retard

Confrontée à la colère de l'Association internationale de boxe (AIBA) pour non-paiement des cotisations, la fédération nationale de l'Inde déboursera 120 000 USD d'ici le 20 mai après avoir été menacée de suspension par l'organisme mondial. L'Inde a perdu les droits d'hébergement du championnat du monde masculin 2021 pour non-paiement des frais d'accueil (400 000 USD), ce qui a incité l'AIBA à infliger une pénalité de 500 000 USD à la fédération nationale. L'AIBA a également accusé la Fédération indienne de boxe de ne pas payer l'intégralité des frais d'hôte pour le championnat du monde féminin 2018 à Delhi, ce qui porte le montant à 360 000 USD.

"Nous paierons des versements échelonnés sur trois mois – mars, avril et mai -, qui s'élèvent à 120 000 USD. Cela se fera d'ici le 20 mai", a déclaré une source de BFI à PTI.

"Nous espérons une solution amiable à l'ensemble du problème", a-t-il ajouté, espérant que la sanction serait levée après les négociations. L'AIBA a fixé une date limite pour la fin de ce mois.

"… nous vous rappelons que, selon les statuts de l'AIBA, une fédération nationale peut être suspendue si elle ne s'acquitte pas de sa dette envers l'AIBA", a indiqué une lettre de l'AIBA, qui a été envoyée à l'organisme national.

L'AIBA a déclaré que, selon que l'Inde respectait le délai, elle aborderait le cas du BFI lors de ses réunions en ligne du comité exécutif.

Le président intérimaire de l'AIBA, Mohamed Moustahsane, avait précédemment déclaré que l'Inde n'avait pas honoré le paiement des frais de la ville hôte avant la date limite du 1er décembre 2019, forçant l'organisme mondial à attribuer l'événement 2021 à la Serbie.

Le BFI, pour sa part, a imputé des problèmes logistiques au retard de paiement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest