L'Association de cricket de Haryana va envoyer sa constitution modifiée au CdA pour approbation

L'Association de cricket d'Haryana (HCA) a modifié sa constitution sur le modèle de l'Association de cricket de l'Himachal Pradesh (HPCA) telle qu'approuvée par le Comité des administrateurs (CoA). Cela a été fait suite aux discussions des membres de la CHA avec l'amicus curiae. S'adressant à IANS, un haut responsable de HCA a déclaré que la constitution avait été modifiée et qu'elle serait envoyée à la CoA en temps voulu.

«L’organe général de l’association de cricket d’Haryana a modifié sa constitution le 28 septembre et s’inspire de la constitution de la HPCA telle qu’approuvée par la CdA. Cette décision a été prise à la suite des discussions que notre délégation a eues avec l’amicus curiae. constitution modifiée sera envoyée au CdA en temps voulu ", a déclaré le responsable.

Le responsable a ajouté que cela avait été fait conformément aux ordonnances de la Cour suprême du 20 septembre.

"Il est important de noter que ladite constitution modifiée répond aux exigences de la constitution de la BCCI conformément aux ordonnances de la Cour suprême en date du 20 septembre", a-t-il souligné.

A la question de savoir si les rumeurs de communication avec le gouvernement de l'Haryana étaient vraies à ce sujet, le responsable a déclaré: "Nous ne sommes au courant d'aucune communication de ce type de la part du gouvernement de Haryana, mais si de telles informations avaient été envoyées, ce ne serait que par le fait des informations inexactes ou en raison d'une incitation motivée de la part de certaines personnes à mettre de la laine sur les yeux du gouvernement de l'État.

"Nous avions déjà indiqué à la CdC qu'une personne du bureau de la BCCI tentait d'inciter certains politiciens à créer des troubles. Tout le monde devrait être assuré que les équipes participeront confortablement sous la bannière de la Haryana Cricket Association.

"Toute tentative de méfait à cet égard serait prise au sérieux par l'association et toutes les mesures seraient prises, y compris, mais sans s'y limiter, le recours à la Cour suprême, les mesures suggérées équivalant à une ingérence dans l'administration de la justice et à un possible outrage du tribunal ", a déclaré le responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest