L'Angleterre choquée par la Nouvelle-Zélande 19-7 pour atteindre la finale de la Coupe du monde de rugby

L’Angleterre, championne du monde en 2003 après avoir battu une équipe australienne entraînée par Jones, affrontera désormais les vainqueurs du match de dimanche entre l’Afrique du Sud et le Pays de Galles lors de la confrontation la semaine prochaine.

L'Angleterre menait 10-0 à la pause grâce à la tentative convertie de Tuilagi et à la première des pénalités pour Ford après un superbe effort vers l'avant mené par les écluses Courtney Lawes et Maro Itoje les avaient vues dominer le territoire et la possession.

Une autre pénalité de Ford au début de la deuxième mi-temps a porté le score à 13-0, mais les All Blacks ont finalement brisé une défense entraînée par l'ancien patron néo-zélandais John Mitchell à la 57e minute, lorsque Ardie Savea s'était écrasé pour un essai converti.

Mais le tacle de Sam Underhill sur le rappel de Scott Barrett a entraîné une simple pénalité devant les poteaux que Ford a dûment botté.

Jones avait rappelé Ford à la mi-volée après sa victoire sur les Australiennes 40-16 en quart de finale, plaçant Farrell au centre.

Avant le coup d'envoi, l'Angleterre était exceptionnellement alignée dans une formation en "V" inversé, franchissant la ligne médiane pendant que les All Blacks exécutaient leur traditionnel haka d'avant-match.

Et il y avait moins de deux minutes au compteur lorsque l'Angleterre a réussi un brillant essai en équipe.

Le demi-arrière Elliot Daly a fait une belle frappe sur la droite, portée par l'aile Anthony Watson avant que la balle ne soit interceptée sur le terrain, avec la talonneuse Jamie George chargée vers l'avant.

Ford a ensuite retrouvé le pilier Kyle Sinckler, qui a publié à son tour Lawes, qui a porté le ballon à la ligne des All Blacks.

Les Tuilagi, l’un des meilleurs buteurs de l’Angleterre lorsqu’ils ont battu les All Blacks il ya sept ans, ont été forcés de se faufiler entre les accessoires de garde Joe Moody et Nepo Laulala pour un bel essai.

Farrell s'est converti et l'Angleterre a mené 7-0.

Ils ont presque eu une seconde tentative quelques minutes plus tard, lorsque Tuilagi a intercepté et a retrouvé Farrell, qui est passé à Jonny May.

Mais le formidable flagrant corner du flanker rappelé Scott Barrett a stoppé la sortie de l'aile.

L'Angleterre a effectué plusieurs autres visites précoces à la Nouvelle-Zélande 22 uniquement pour leurs propres erreurs qui leur ont coûté la chance de gagner des points.

Underhill, qui avait opposé une tentative controversée à la Nouvelle-Zélande l'année dernière, a été dépassé à la 25e minute, mais l'arbitre Nigel Owens a correctement écarté le score pour permettre à son coéquipier Tom Curry de se rapprocher du but.

La tentative de drop de Ford a bien échappé au poteau droit, mais il ne s'est pas trompé avec une pénalité de 45 mètres après que Farrell n'ait pas réussi à tirer.

L'Angleterre pensait avoir eu son deuxième essai lorsque, suite à une attaque sur une ligne offensive, le demi de mêlée Ben Youngs s'est échappé après avoir vendu le mannequin Anton Lienert-Brown.

Mais Owens l'a exclu pour un coup de grâce dans le maul.

Une autre pénalité de Ford a prolongé l’avance, mais Savea a récupéré l’alternat renversé proche de l’Angleterre et récupéré par Richie Mo'unga.

C'était cependant aussi serré que la Nouvelle-Zélande, car deux autres pénalités pour Ford ont créé un écart infranchissable pour les champions en titre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest