L'AMA lève l'interdiction sur l'Agence antidopage russe

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a levé jeudi l’interdiction de l’agence antidopage de la Russie, RUSADA, ouvrant ainsi la voie à la possibilité pour les athlètes russes de reprendre la compétition dans tous les sports. "Aujourd'hui, la grande majorité du Comité exécutif de l'AMA a décidé de rétablir RUSADA conforme au Code mondial antidopage, sous réserve de conditions strictes", a déclaré le président de l'AMA, Craig Reedie. "Cette décision définit clairement le délai dans lequel l'AMA doit avoir accès aux données et aux échantillons du laboratoire de Moscou. Le Comité exécutif s'est clairement engagé à ce que, si ce délai n'était pas respecté, il soutiendrait la recommandation du Comité de surveillance de la conformité de conformité ", a ajouté Reedie.

Le gouvernement russe a salué la décision de lever la suspension de trois ans de RUSADA, prise à Victoria, capitale de l'île des Seychelles, dans l'océan Indien.

"Nous nous félicitons de la décision de l'AMA", a déclaré le vice-Premier ministre Olga Golodets cité par les agences de presse russes.

"Ces dernières années, la Russie a déployé des efforts considérables pour mettre en place des mesures transparentes et compréhensibles afin de prévenir le dopage", a-t-elle ajouté.

Mais Jim Walden, l'avocat du dénonciateur de dopage russe Grigori Rodchenkov, a dirigé la première vague de tollé suscité par cette décision.

"La décision de l'AMA de réintégrer la Russie représente la plus grande perfidie de l'histoire olympique en ce qui concerne les athlètes propres", a déclaré Walden, dont le client a levé le voile sur le scandale du dopage en Russie en 2015.

L'atténuation de la position de l'AMA a provoqué l'indignation des athlètes et des agences nationales antidopage du monde entier, qui ont accusé l'AMA de céder aux pressions du Comité international olympique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest