L’AITA soumettra la loi sur l’enregistrement de Rohan Bopanna au comité d’éthique et communique publiquement avec l’ITF

L’acte de Rohan Bopanna de rendre publique sa conversation avec le secrétaire général de l’All India Tennis Association (AITA), Anil Dhupar, sera renvoyé à son comité d’éthique et de gestion, a annoncé mardi l’organisme sportif. L’AITA a également publié sa correspondance complète avec la Fédération internationale de tennis (ITF) concernant la qualification de l’équipe de double masculine de l’Inde pour les Jeux olympiques de Tokyo. Cherchant à éclaircir la perception négative créée par les commentaires de Bopanna et Sania Mirza, l’AITA a rendu compte de la manière dont elle a poursuivi agressivement le cas de Bopanna et Divij Sharan pour une entrée aux Jeux, entre le 28 juin et le 16 juillet.

La correspondance par e-mail a révélé que le 2 juillet, l’AITA a demandé des éclaircissements à l’ITF sur la façon dont l’organisation mondiale avait autorisé les États-Unis (CR 118), l’Espagne (CR 170) et le Portugal (CR 204) en double messieurs malgré le fait que leur rang combiné était inférieur au rang de 113 de Bopanna et Sharan.

Une autre correspondance a révélé que l’AITA a supplié l’ITF de considérer l’exploit de Bopanna et Sharan aux Jeux asiatiques de 2018 pour une inscription. L’ITF, cependant, en 2018, avait annoncé que seuls les vainqueurs en simple se verraient attribuer le quota continental asiatique.

L’AITA a rendu publique la correspondance après que Bopanna a tweeté une vidéo d’un enregistrement d’appel dans laquelle Dhupar a été entendu dire que l’ITF avait accepté l’entrée de Bopanna et Nagal dans le double masculin. Dhupar a été entendu dire à Bopanna de « croiser les doigts, peut-être que nous aurons de bonnes nouvelles (de qualification) demain ».

Lorsque Bopanna lui a spécifiquement demandé si son entrée et celle de Nagal avaient été acceptées, Dhupar a répondu par l’affirmative. L’affirmation de Bopanna était la raison pour laquelle l’AITA lui avait donné de faux espoirs de qualification. « Cet acte d’enregistrer un appel et de le rendre public ne sera pas accepté. La question sera examinée par le comité de gestion de l’AITA et le comité d’éthique », a déclaré Dhupar à PTI.

« Les deux comités décideront si une action disciplinaire est requise contre Bopanna. » Dhupar a déclaré que l’épisode « malheureux » pourrait changer la façon dont la fédération traite les joueurs.

« Je crains qu’il soit possible que nous interagissions avec les joueurs uniquement par e-mail, afin que tout soit parfaitement clair. Ils ne peuvent pas continuer à enregistrer les appels et à les rendre publics.

« Je ne serai pas surpris si d’autres fédérations sportives prennent également note de ce que Bopanna a fait et commencent à communiquer avec leurs joueurs d’une manière différente », a-t-il déclaré.

Lorsqu’on lui a demandé si Bopanna serait pris en considération pour la sélection dans l’équipe indienne de Coupe Davis, Dhupar a refusé de commenter. « Je ne peux pas dire ce qui va se passer mais si une action est recommandée contre lui, son nom ne sera pas donné au comité de sélection pour examen. »

Le comité de sélection reçoit généralement 15 noms après avoir vérifié la disponibilité des joueurs pour choisir une équipe de cinq hommes. L’Inde affrontera ensuite la Finlande à l’extérieur en septembre. La controverse a commencé lorsqu’il est apparu que l’AITA avait annoncé qu’elle avait retiré Sharan et jumelé Bopanna à Sumit Nagal afin que l’Inde puisse avoir une meilleure chance de se qualifier pour le double masculin.

L’ITF a cité des règles pour dire qu’un changement n’était pas possible et que même si l’Inde associait Bopanna à Nagal, le nouvel appariement ne serait pas admissible. L’AITA est cependant restée optimiste sur le fait que d’autres retraits pourraient pousser l’équipe indienne dans la compétition.

Dhupar a déclaré qu’ils avaient même demandé une wild card pour Leander Paes afin que le joueur légendaire puisse obtenir une huitième participation record aux Jeux olympiques.

« Nous voulions que Leander obtienne cet exploit sans précédent, mais l’ITF nous a dit qu’il n’y avait pas de joker cette fois. Nous nous sommes battus pour Bopanna et Sharan aussi mais malheureusement ils n’ont pas pu entrer. Ce n’était pas de notre faute s’ils n’ont pas pu se qualifier en raison de leur classement », a-t-il déclaré.

Dans le communiqué, l’AITA n’a pas non plus apprécié que Sania ait déclaré qu’une chance de médaille dans l’équipe mixte avait été sacrifiée. « Même les commentaires de Sania Mirza sont des plus inappropriés, car il n’y avait aucune possibilité qu’elle puisse être partenaire de Rohan dans l’épreuve de double mixte jusqu’à ce qu’il se soit qualifié.

Promu

« Le classement du Rohan avec Divij ou Sumit Nagal n’était pas assez bon pour la qualification. Alors, comment avons-nous perdu une opportunité de gagner des médailles en double masculin ou en double mixte.

« Ces tweets et déclarations de M. Bopanna sont condamnés sans équivoque par l’AITA », indique le communiqué.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest