La NADA remet au lanceur de javelot une interdiction de quatre ans à Dahiya pour "élimination intentionnelle d'un échantillon"

Dans une décision "historique" du groupe disciplinaire antidopage de la NADA, Amit Dahiya d'Haryana a été interdite pendant quatre ans pour avoir échappé à la collecte d'échantillons de dopage en envoyant un mandataire lors des championnats nationaux de lancer du javelot ouverts l'an dernier. Dahiya avait terminé troisième avec un meilleur lancer de 68,21 m lors de l'événement qui s'est tenu à Sonepat, Haryana le 16 avril 2019. Après l'événement, Dahiya, 21 ans, a été invité par les responsables nationaux antidopage à fournir sa drogue. échantillons mais il a plutôt envoyé une autre personne dans la salle de collecte.

Au cours du processus de vérification, les collecteurs de dopage de la NADA ont réalisé que la personne qui était venue fournir l'échantillon d'urine n'était pas la médaillée de bronze.

Réalisant que le plan a échoué, le mandataire de Dahiya s'est enfui de la salle de collecte.

Dahiya a été suspendue provisoirement le 16 juillet de l'année dernière et la NADA a présenté le dossier à l'ADDP le 9 janvier.

L'ADDP a désormais rendu une ordonnance de suspension de quatre ans à compter de la date de sa suspension provisoire.

"Dans une décision historique de l'Agence nationale antidopage, le lanceur de javelot Amit Dahiya a été pénalisé pour avoir intentionnellement éludé le prélèvement d'échantillons et tenté de tromper les responsables antidopage lors du 2e Championnat national 2019 de lancer du javelot ouvert au SAI Center, Sonipat," le Dit la NADA.

Il a déclaré que c'était la première fois que la NADA prenait connaissance d'un cas dans lequel l'athlète avait éludé le prélèvement d'échantillons et avait réussi à poursuivre contre lui en vertu des dispositions prescrites.

"Au cours de l'événement sportif, l'athlète a été invité à soumettre son échantillon d'urine. Cependant, au moment du prélèvement des échantillons, un autre athlète se faisant passer pour Amit Dahiya a tenté de se faire passer pour lui en soumettant un faux échantillon.

"Mais l'alerte des responsables de la NADA a détecté l'emprunt d'identité et un avis d'accusation a été émis à Amit Dahiya le 16 juillet, pour violation de la règle 2.3 des règles antidopage de la NADA", a indiqué la NADA.

"La NADA a présenté le cas devant l'ADDP le 9 janvier 2020. Au cours de l'audience, la justification fournie par l'athlète a été jugée insatisfaisante. Le panel d'audience a conclu que l'athlète Amit Dahiya avait intentionnellement évité de soumettre son échantillon d'urine pour analyse.

"Il a donc adopté l'ordonnance de suspension, rendant Amit Dahiya inéligible pour une période de quatre ans à compter de la date de la suspension provisoire."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest