La Liga: trois pénalités et un but contre son camp aident Valence à couler le Real Madrid


Le Real Madrid a été battu 4-1 face à Valence en difficulté dimanche alors que Carlos Soler a réussi un triplé de pénalités pour soulever de nouveaux doutes sur les champions en titre de la Liga. Madrid a pris les devants grâce à Karim Benzema mais a offert à Valence quatre cadeaux à Mestalla, dont trois tirs au but et un but contre son camp marqué par Raphael Varane, pour tomber à une autre défaite surprise. « Il n’y a aucune justification, aucune excuse », a déclaré Zinedine Zidane. « C’est un mauvais match et une mauvaise journée. » C’est la première fois que Madrid concède quatre buts depuis qu’il en laisse cinq contre Barcelone en octobre 2018 et met les freins à leur reprise qui avait suivi un début de saison difficile.

Après des défaites consécutives contre Cadix et Shakhtar Donestsk le mois dernier, l’équipe de Zinedine Zidane semblait avoir tourné un coin avec des victoires sur le Barca, Huesca et l’Inter Milan.

Pourtant, ce résultat remet la pression avant la trêve internationale, avec Madrid désormais quatrième du classement, quatre points derrière les premiers leaders de la Real Sociedad.

Une nuit décevante s’est également aggravée lorsque Benzema a été contraint de quitter le club en raison de ce qui ressemblait à une blessure à l’aine.

« Tout nous est arrivé », a déclaré Zidane.

Valence, quant à lui, a débuté la journée 17 après avoir subi un début de campagne cauchemardesque, à l’arrière d’un mercato qui les a vus vendre cinq joueurs clés et ne parvenait à remplacer aucun d’entre eux.

Une victoire émouvante pousse l’équipe de Javi Gracia à la neuvième place et peut s’avérer un tournant dans leur saison.

Il y avait certainement un élément de fortune dans les objectifs de Valence, tous inhabituels et certains bizarres.

Mais Soler a brillamment réussi à battre Thibaut Courtois à trois reprises, notamment après avoir raté sa première tentative, qui a été reprise après que le Belge soit sorti de sa ligne.

Madrid était également sans Casemiro après que le Brésilien ait été testé positif au coronavirus, mais une lourde perte continue une tendance inquiétante de vulnérabilité défensive.

La solidité a été la clé pour remporter le titre la saison dernière mais ils sont maintenant sept matches sans une seule feuille blanche.

« Nous devons être forts en défense », a déclaré Zidane.

« Si nous avons cela, nous avons la qualité à l’avant pour faire la différence. »

La première mi-temps s’est déroulée sur deux décisions qui allaient à Valence, mais Madrid pouvait avoir peu de plaintes.

Ils ont pris les devants lorsque Benzema s’est déchaîné depuis le bord de la surface, mais a concédé un penalty lorsque le centre de Jose Luis Gaya a frappé le bras de Lucas Vazquez.

Le chaos a suivi alors que le penalty de Soler a été sauvé par Courtois, puis son rebond est revenu du poteau à Yunus Musah, qui a terminé sur la demi-volée.

Les rediffusions ont montré que Musah était entré dans la surface trop tôt, mais Courtois était également hors de sa ligne, rendant son arrêt illégal et offrant à Soler une reprise.

Il ne s’est pas trompé à la deuxième tentative, puis Valence a tiré devant lorsque Varane a biaisé un centre vers son propre but et s’est emmêlé avec Courtois en tentant de dégager.

Il a été démontré que le ballon avait franchi la ligne alors que Valence avait la chance d’échapper à la punition pour un tacle sur Marcos Asensio par Denis Cheryshev dans la préparation.

Madrid avait du travail à faire mais Valence a commencé la deuxième mi-temps plus fort, Lee Kang-In frappant le poteau avant que deux autres pénalités ne soient accordées.

Marcelo a enroulé son pied autour de Maxi Gomez dans la zone avant que Sergio Ramos ne s’attaque à Musah et alors que le ballon surgissait, le capitaine de Madrid l’a repoussé de la main gauche.

Soler est intervenu pour ce troisième et quatrième coup de pied du match et a marqué les deux pour aggraver la misère des champions en titre.

La Real Sociedad a retrouvé la première place après avoir remporté 2-0 contre un Grenade épuisé, qui pourrait être puni pour avoir aligné moins que le nombre requis de joueurs de la première équipe.

Nacho Monreal a marqué à la 22e minute et Mikel Oyarzabal a converti un penalty à la 27e à Anoeta pour renvoyer le Real au-dessus de l’Atletico Madrid, qui avait brièvement pris la première place après avoir battu Cadix samedi.

L’Atletico a trois points de retard mais a deux matchs en main.

Grenade, qui tombe au cinquième rang, n’avait que sept joueurs de la première équipe disponibles et a terminé avec seulement quatre sur le terrain, un de moins que le minimum de cinq de la Liga, le reste étant composé de l’équipe de jeunes.

Promu

Reste à voir si la Liga passera à l’action, ayant déjà rejeté la demande de Grenade samedi pour que le match soit reporté.

Villarreal d’Unai Emery passe à la deuxième place du tableau après avoir gagné 3-1 contre Getafe.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest