La FIFA approuve les mesures visant à plafonner les prêts des joueurs et les commissions des agents dès la prochaine saison

À partir de la saison prochaine, le nombre de prêts internationaux alloués autorisés par club sera limité à huit, ce chiffre passant progressivement à six d'ici la saison 2022-23. Le nombre de joueurs pouvant être prêtés entre les deux mêmes clubs sera limité à trois.

Toutefois, le plafond ne sera appliqué qu'aux joueurs âgés de plus de 21 ans, ou aux joueurs "n'ayant pas reçu de formation en club" âgés de 21 ans et moins.

Les mesures visent à réduire les "pratiques abusives et excessives", la FIFA citant la thésaurisation des joueurs par les clubs et la distorsion de la concurrence lorsque des équipes engagent plusieurs joueurs en prêt d'un grand club avec lequel elles entretiennent des relations étroites.

"Le développement des joueurs en souffre, car ils sont mutés d'un club à l'autre sans plan de carrière clair. Le système de prêt actuel a facilité la mise en réserve des joueurs, les clubs ajoutant de nombreux joueurs à leur compte et les prêtant ensuite à d'autres clubs", a déclaré la FIFA dans un communiqué. un document confidentiel vu par l'AFP.

Les mesures semblent viser des clubs tels que Chelsea, qui ont généralement consenti un grand nombre de joueurs en prêt ces dernières saisons.

Monaco a actuellement 18 joueurs prêtés, dont sept du côté belge du Cercle Bruges.

Les recommandations seront approuvées lors de la prochaine réunion du Conseil de la FIFA à Shanghai, le 24 octobre.

Cependant, ils ne s'appliqueront pas immédiatement aux prêts intérieurs, le document indiquant que les associations membres disposeront de trois ans pour mettre en œuvre les règles relatives à un système de prêts "conforme aux principes de la FIFA".

Dans le même temps, dans le but de réduire le montant des fonds sortants du jeu et dans les poches des agents, les parties prenantes de la FIFA ont également décidé de limiter les commissions au motif que "le système de transfert des conflits d’intérêts contre le conflit" est un problème.

En conséquence, un club vendeur n'aura pas à payer plus de 10% des frais de transfert reçus à un agent agissant en son nom.

Les agents représentant un joueur auront droit à un maximum de 3% de la rémunération totale de ce joueur et à 3% supplémentaires pour représenter le club acheteur.

En 2016, Mino Raiola a reçu 27 millions d'euros pour son rôle dans le transfert de Paul Pogba de la Juventus à Manchester United pour un montant record de plus de 100 millions d'euros.

Les nouvelles mesures visent à limiter "l'incitation financière des agents à organiser un transfert éventuel" et à créer "des formes de rémunération plus transparentes et objectives", indique le document.

"Certaines mesures ne plairont certainement pas à certains agents, mais un consensus s'est dégagé autour de ces mesures et des discussions remontent à plus d'un an", a déclaré un responsable de la FIFA à la presse au siège de l'organisation à Zurich.

"C'est un pas important pour rendre les transferts plus moraux."

Les mesures seront également approuvées lors du Conseil de la FIFA à Shanghai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest