La fédération mondiale de badminton décide de ne pas introduire de nouveau plan de notation

L'instance dirigeante mondiale du Badminton a annoncé samedi l'adoption d'un nouveau système de pointage qui favorise les matches plus rapides après que les joueurs et les associations se soient inquiétés des modifications proposées. La fédération mondiale de badminton envisageait de modifier les règles afin de raccourcir les sets dans un changement qui, selon les supporters, attirerait davantage de fans dans ce sport, qui compte déjà un grand nombre de fans en Asie. Mais la proposition, qui aurait vu les joueurs s'affronter dans le meilleur des cinq sets à 11 points au lieu des trois sets à 21 points actuellement en place, n'a pas abouti, selon un post Facebook publié sur la page officielle de l'organisation.

"Le badminton continuera à être joué selon le système de notation 3×21", a ajouté le post, ajoutant que la proposition recevait en réalité plus de voix pour les changements (129) que les 123 opposants, mais qu'elle était en deçà des deux tiers requis. majorité.

Cette décision fait suite à une vague d’opposition de la part des plus grands navetteurs du sport.

Plus tôt dans la journée, le numéro un mondial masculin Viktor Axelsen a déclaré que les nouvelles règles pourraient perturber l'aspect physiquement éreintant de la compétition et le rendre moins intéressant à regarder.

S'exprimant dans la capitale thaïlandaise avant les prestigieuses biennales Thomas and Uber Cup, qui débuteront dimanche, Axelsen a déclaré aux journalistes que les changements entreraient trop près des Jeux olympiques et que, dans tous les cas, ils supprimeraient la partie la plus physique du jeu. ".

"Je crains que nous ne le verrons pas autant si nous jouons à 11 points alors que c'est cinq sets", a-t-il déclaré.

"De plus, je sais que certains matchs pourraient être ennuyeux à regarder s’il ya trop de différence dans le niveau des joueurs."

"Je pense que 21 points c'est bien, je ne pense pas que ce soit un problème", a ajouté le champion du monde masculin. "Donc, je préfère continuer avec ce qui se passe."

Une vidéo postée par la fédération expliquant certaines des idées disait que cela entraînerait "plus de pics, plus d'intensité".

Axelsen revient pour concourir à nouveau avec le Danemark, champion en titre de la Coupe Thomas, qui a marqué l'histoire en 2016 en devenant la première équipe non asiatique à remporter le trophée.

En plus de marquer, la fédération se penche également sur la question du trucage de match après que deux joueurs malaisiens en ont été accusés et se soit vu infliger des interdictions de fin de carrière et des amendes par la BWF ce mois-ci.

Le poste n'a pas fourni de détails sur d'autres décisions.

La compétition pour la coupe Thomas hommes et la coupe Uber féminine commence dimanche matin avec la confrontation d'équipes sur quatre courts tout au long de la journée.

(Avec entrées AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest