La Dutee Chand, confiante en qualifications pour les Jeux olympiques, veut s'entraîner à l'étranger

La Dutee Chand, après avoir remporté trois médailles d'or au 55ème National Open Athletics de Kolkata, qui vient de s'achever, se dit confiante que si elle s'entraîne à l'étranger, elle pourra progresser et se qualifier pour les Jeux olympiques de Rio l'année prochaine. (La dutee Chand entre dans le programme TOP)

Dutee a remporté les titres du 100m, 200m et 4x100m au Championnat et était de loin la meilleure sprinteuse de la compétition.

"Rester en Inde, s'entraîner ici et ensuite pour se qualifier pour les Jeux olympiques, c'est très difficile. J'ai dit au ministre des Sports, Sarbananda Sonowal, de m'envoyer à l'étranger pour suivre un entraînement afin que je puisse améliorer mon chronométrage. peut facilement le faire (qualifier pour Rio) ", a déclaré Dutee.

Elle a réussi un chrono de 23,69 secondes au 200 m, dépassant de peu la note de qualification olympique (OQM) de 23,20. Elle a enregistré un temps de 11,68 au 100 m, à 0,36 seconde de la marque de qualification pour les Jeux olympiques.

Interrogée sur son calendrier d'entraînement, la jeune fille de 19 ans a déclaré: "Je m'entraîne de six heures du matin à 21h30. Ensuite, je passe une heure au gymnase. Le soir, je m'entraîne de 16 heures à 16 heures."

Le sprinter a été interdit l'année dernière par l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) car son corps produisait de la testostérone à des niveaux jugés supérieurs aux limites fixées aux femmes sportives.

En juillet, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a toutefois autorisé le sprinteur à suspendre les règles relatives à l'hyperandrogénie, qui pourraient également être supprimées si l'IAAF ne fournissait pas de preuves.

Parlant de son expérience décourageante, elle a déclaré: "J'étais vraiment triste quand cela s'est passé, cela m'a aussi fait perdre espoir. C'est venu à un moment où je me débrouillais bien à chaque rencontre. Ils m'ont blâmé pour rien, que pouvais-je faire?" Tout le monde me soutenait à ce moment-là, mais l’IAAF ne l’avait pas compris et m’a interdit, c’était très dur pour moi.

"Ce règlement de l'IAAF devrait être interdit, afin que des femmes comme moi ne puissent pas être harcelées et qu'elles puissent venir s'affronter librement."

Elle est revenue dans le circuit plus forte que jamais, avec des résultats époustouflants. Dutee a remporté la médaille d’or à Hyderabad plus tôt cette année chez les juniors, puis un triplé ici.

"J'étais venu pour faire de mon mieux, je ne pouvais pas m'entraîner pendant deux mois à cause de l'affaire, et j'ai pu faire un bon effort ici (11.68 étant son record personnel en Inde)."

"Je suis content des médailles d'or, je suis chanceux d'avoir le ministère des sports à mes côtés maintenant, j'ai déjà dû faire face à beaucoup de problèmes, mais ce sont ceux qui m'ont aidé à ce moment-là, même le DG (directeur général) de l'ISC, "a déclaré Dutee, qui s'entraîne maintenant à la Gopichand Badminton Academy sous la direction de Nagapuri Ramesh.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest