La date de Vijay Mallya avec des enquêteurs indiens entre en conflit avec le premier match de la F1

Vijay Mallya, le patron de l'industrie des boissons et du sport automobile, doit affronter un journal intime cette semaine alors que le Grand Prix australien de Formule 1, qui ouvre la saison, coïncide avec une nomination devant les enquêteurs indiens. (Lire la suite en Formule 1)

Mallya, contraint par les banques de rembourser 1,4 milliard de dollars dus à l'effondrement de Kingfisher Airlines, a quitté l'Inde pour la Grande-Bretagne le 2 mars. Son départ a provoqué l'indignation du Parlement, après que les créanciers eurent demandé à la justice de le maintenir dans le pays.

Un haut responsable de la Direction de l'application des lois a déclaré la semaine dernière que Mallya avait été convoqué pour un interrogatoire ce vendredi dans le cadre d'une enquête liée à l'un des emprunts bancaires.

Le vendredi est également le premier jour d’essais officiel avant le Grand Prix d’Australie, dimanche. Mallya, qui est copropriétaire de l’équipe britannique Force India et assiste régulièrement à des courses, n’a pas répondu à une demande de commentaire sur son intention de participer ou non.

S'il le fait, sans faire d'abord un arrêt au stand, cela risque de déclencher un tumulte supplémentaire en Inde. Mallya, qui arbore une barbiche, un oreille d'oreille et une queue de cheval, est l'un des entrepreneurs les plus flamboyants du pays et une référence dans les pages de la société.

Le soi-disant "roi des bons moments" et président de la Fédération des clubs de sports motorisés de l'Inde a nié avoir fui le pays, affirmant sur Twitter qu'il avait été victime d'une chasse aux sorcières. Il a déclaré dans ses messages qu'il respecterait les lois nationales.

Un porte-parole de Force India a déclaré à Reuters la semaine dernière qu'il n'était pas au courant des projets de Mallya. En février, le directeur des opérations de l’équipe, Otmar Szafnauer, a déclaré qu’il comptait sur Mallya pour participer à plus de la moitié des 21 courses de cette année.

Les voitures de Force India auraient fait leur apparition la semaine dernière dans le manoir de Mallya, situé dans le village de Tewin, au nord de Londres, pour un montant de 16,5 millions de dollars. La préparation à l’ouverture de la saison est une période mouvementée pour les équipes, car les voitures doivent être prêtes pour le fret aérien.

Mallya a acheté l'an dernier le vaste domaine du Hertfordshire à Anthony Hamilton, père du triple champion du monde de Formule 1, Lewis Hamilton. La maison dispose de deux piscines, de plusieurs voitures et d'au moins 20 fenêtres, dont les rideaux étaient bien tirés lors de la visite d'un journaliste de Reuters vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest