La chirurgie "qui change la vie" donne à Andy Murray une raison d'être optimiste

Andy Murray a décrit une opération à la hanche souffrant de "changement de vie" alors qu'il se préparait à revenir au tennis de compétition. Trois fois vainqueur du Grand Chelem, Murray a inscrit cette semaine en double avec Feliciano Lopez au Queen's Club, à Londres, pour ce qui sera son premier avant-goût de l'action depuis son passage sous le couteau. "Je ne sais pas ce que je vais ressentir à mon retour sur le terrain, mais je me sens chanceux, je me sens détendu, je ne m'attendais pas à être dans cette position", a déclaré Murray, qui a laissé entendre que l'opération pourrait l'obliger à prendre sa retraite à l'Open d'Australie plus tôt cette année.

"Je ne savais pas ce que j'allais ressentir si j'allais subir l'opération, mais ça a été brillant, ça a complètement changé ma vie, là où j'étais.

"Je suis impatient de retourner sur le terrain mais je ne sais pas à quoi m'attendre. Je ne me mets pas à l'attente, il suffit d'être de nouveau sur un court de tennis et d'être à l'aise et sans douleur."

"J'apprécierais la compétition. J'aimais m'entraîner, frapper des balles de tennis, faire tout ce que je ne pouvais pas faire même quelques mois auparavant, alors nous verrons ce qui se passera."

Jamie, le frère de Murray, est un joueur de double de haut niveau qui a remporté six titres du Grand Chelem.

Cependant, l'ancien numéro un mondial continue de croire qu'il a un avenir dans le jeu en simple.

"Mon objectif est toujours de revenir jouer en simple", a ajouté Murray.

"Je discutais avec mon équipe de la meilleure façon de revenir sur le terrain en simple et nous pensions que le double serait une bonne option pour me tester et voir ce que je ressentais.

"Il y a moins de charge sur le corps, moins de mouvement, il faut encore faire quelques réactions rapides, mais nous nous sommes sentis comme si c'était une belle progression de toute la cure de désintoxication que j'avais faite."

Et même s’il ne retourne pas au sommet, Murray a expliqué le soulagement de pouvoir jouir de nouveau de frapper des balles sans être alourdi par la douleur de sa hanche.

"Au cours des 18 derniers mois, j'ai voulu arrêter de jouer au tennis à plusieurs reprises", a-t-il déclaré.

"Je n’éprouvais aucun plaisir à jouer au tennis, qu’il s’agisse de s’entraîner, de jouer, de gagner des matches. Je n’étais pas vraiment dérangé parce que ce n’était pas amusant.

"Maintenant, c'est juste bon. J'aime jouer au tennis, je suis un fan de ce sport. Je le pratique depuis que je suis gamin. Je veux continuer à jouer si je le peux parce que j'aime ça.

"Je serais ravi de remporter Wimbledon, mais presque personne n’a la chance de le faire et il y a encore beaucoup de joueurs qui aiment et apprécient ce sport sans pouvoir remporter les plus grandes compétitions.

"J'espère que je serai capable de gérer ça et que j'aurais juste du plaisir à pratiquer, à jouer en double. Bien que cela diffère de ce à quoi je suis habitué, ça me convient."

Murray et Lopez font face à un match difficile à Queen's contre les meilleures têtes de série, Juan Sebastian Cabal et Robert Farah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest