La championne en titre Naomi Osaka sous les projecteurs au début de l’US Open

Naomi Osaka lance lundi sa candidature pour un troisième titre de l’US Open en quatre ans, dans le but de mettre la tourmente derrière elle alors qu’elle poursuit son deuxième titre du Grand Chelem en 2021. Osaka, qui est devenue célèbre lorsqu’elle a battu la superstar Serena Williams aux États-Unis en 2018 La finale ouverte, semblait prête pour une campagne étincelante en 2021 après avoir battu l’Américaine Jen Brady lors de la finale de l’Open d’Australie en février pour remporter sa quatrième couronne majeure. Mais elle a joué avec parcimonie depuis, se retirant de Roland-Garros après avoir été condamnée à une amende pour ne pas avoir respecté les exigences obligatoires des médias.

Osaka, qui a déclaré qu’elle pensait que les conférences de presse d’après-match étaient préjudiciables à sa santé mentale, s’est également retirée de Wimbledon et, après le moment magique d’allumer le chaudron aux Jeux olympiques de Tokyo, s’est retirée au troisième tour.

Bien qu’elle ait également perdu au troisième tour à Cincinnati en août, Osaka a déclaré qu’elle était « plutôt heureuse » de son match dans l’atmosphère à haute pression du Billie Jean King National Tennis Center à Flushing Meadows.

Alors qu’elle envisageait son match d’ouverture de lundi contre la Tchèque, Marie Bouzkova Osaka a déclaré dans un article sur les réseaux sociaux qu’elle voulait commencer à savourer ses réalisations et à abandonner les pensées négatives.

« Récemment, je me suis demandé pourquoi je ressens ce que je ressens et je me rends compte que l’une des raisons est qu’en interne, je pense que je ne suis jamais assez bonne », a-t-elle écrit. « Je ne me dis jamais que j’ai fait du bon travail, mais je sais que je me dis constamment que je suis nul ou que je pourrais faire mieux.

« En voyant tout ce qui se passe dans le monde, j’ai l’impression que si je me réveille le matin, c’est une victoire », a écrit Osaka. « Votre vie est la vôtre et vous ne devriez pas vous évaluer par rapport aux normes des autres. Je sais que je donne mon cœur à tout ce que je peux et si ce n’est pas assez bon pour certains, alors mes excuses mais je ne peux plus me charger de ces attentes . »

Osaka a déjà reconnu qu’il faudra quelques ajustements après l’interdiction des spectateurs de l’année dernière pour s’adapter au retour des fans au stade Arthur Ashe de 23 771 places.

La foule à l’Open normalement tapageur sera de retour à pleine capacité, bien que les organisateurs aient annoncé la semaine dernière que tous les participants devront fournir la preuve d’avoir reçu au moins un vaccin contre le Covid-19.

Avec le numéro un mondial Novak Djokovic qui attend dans les coulisses, le deuxième Daniil Medvedev clôture l’action sur Ashe lundi contre le vétéran français Richard Gasquet.

Le jeu s’ouvre avec l’ancienne championne féminine Sloane Stephens qui affronte Madison Keys dans un affrontement All-American.

Murray contre Tsitsipas

Ensuite, l’ancien champion Andy Murray fait face à un défi de taille alors qu’il poursuit son retour de sa dernière blessure alors qu’il affronte le Grec Stefanos Tsitsipas, troisième tête de série.

« Ce n’est pas le tirage le plus facile là-bas », a déclaré Murray, dont le triomphe à l’US Open 2012 était la première de ses trois victoires en Grand Chelem.

« Quand vous n’êtes pas classé, ce genre de choses peut arriver », a déclaré Murray, ajoutant qu’il pensait que la foule de New York pourrait l’aider.

« Ils aiment les gens qui se battent, donnent tout, montrent leur cœur, leurs émotions et leur énergie sur le terrain », a-t-il déclaré.

Ailleurs lundi, l’ancienne numéro un mondiale Victoria Azarenka – qui est tombée face à Osaka lors de la finale de l’année dernière – affrontera la Tchèque Tereza Martincova sur le court de la tribune.

Promu

Également sur la tribune Simona Halep, qui a été forcée de se retirer de sa défense du titre à Wimbledon en raison d’une blessure au mollet, affronte l’Italienne Camila Giorgi.

La deuxième tête de série féminine Aryna Sabalenka de Biélorussie affronte la Serbe Nina Stojanovic pour ouvrir la session de nuit sur le court Louis Armstrong, où la star montante américaine Coco Gauff ancre la session de jour et l’Australien Nick Kyrgios fait tomber le rideau contre l’Espagnol Roberto Bautista Agut.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest