Jordan Speith manque le match contre le Valspar Golf Championship

Le numéro un mondial, Jordan Spieth, est resté dans le baril de sa deuxième coupe manquée en 2016 après avoir tiré un 76 sur cinq lors de la première manche du Championnat Valspar. (Dernières nouvelles de golf)

Le champion en titre, qui avait raté la coupe au Northern Trust Open à Los Angeles le mois dernier, a subi une manche torride sur le tracé difficile du Copperhead du Innisbrook Resort pour finir la journée en beauté.

Spieth, qui a eu du mal à maîtriser les conditions venteuses, a breveté six bogeys et un oiselet et devra produire quelque chose de miraculeux vendredi s'il veut étendre sa participation au week-end.

"Ce fut une journée très difficile. Je n'ai tout simplement pas assez de greens", a déclaré Spieth, qui n'a jamais récupéré après un départ catastrophique comprenant cinq bogueys et un oiselet à ses sept premiers trous pour le placer quatre fois au tournant.

"J'ai eu un mauvais départ et j'étais derrière le huit balles avec un vent violent dans un terrain de golf difficile", a déclaré le Texan, âgé de 22 ans.

Spieth était également consterné par sa performance sur des greens joués très lentement.

"Il est si difficile pour certains de ces putts de les frapper aussi durement que nous devons les frapper", a déclaré Spieth.

"C'est une chose de s'entraîner sur les greens et de s'y habituer, c'est une autre de le faire."

Spieth a laissé neuf tirs de côté aux premiers marqueurs de vitesse Keegan Bradley, Ken Duke et Charles Howell III, qui ont tous accordé quatre sous la normale 67 pour prendre une part de la tête du premier tour.

Bradley a tiré cinq oiselets et un boguey, une course qui comprenait un superbe lancer de birdies de 25 pieds à la normale trois.

Contrairement à Spieth, Bradley était satisfait de l'état des greens.

"Je pense que la vitesse est excellente pour ces greens", a-t-il déclaré, reconnaissant toutefois que le vent lui avait causé des problèmes.

"Cela semble être très haut et bas … c'est un tour difficile. Le parcours est tellement bon parce que si vous frappez de bons lancers, il vous récompense vraiment", a-t-il déclaré.

Pendant ce temps, le compagnon Duke, qui n’a pas remporté de tournoi du PGA Tour, a rejoint Bradley au sommet du classement de la première ronde après avoir évoqué un dernier trou de trou au bord du 18e green pour son quatrième birdie de la journée.

Howell a été impeccable lors de sa première ronde, terminant avec 14 pars et quatre oiselets. Le point culminant était un monstre monstre de 45 pieds sur la normale 11.

L'Anglais Danny Willett, le Suédois Jonas Blixt, le Sud-Africain Retief Goosen, l'Allemand Martin Kaymer, le Néo-Zélandais Danny Lee et l'Australien Cameron Smith ont tous joué 70 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest