Jeux paralympiques de Tokyo : un responsable du Comité international paralympique défend la disqualification du Malaisien Muhammad Ziyad Zolkefli

Le Comité international paralympique (IPC) a défendu mercredi une décision de disqualifier un lanceur de poids malaisien pour s’être présenté en retard, ce qui lui a valu de se voir retirer une médaille d’or, alors que la colère éclatait dans son pays natal. Muhammad Ziyad Zolkefli a été autorisé à participer à la finale du F20 à Tokyo mardi malgré son retard, et a remporté une médaille d’or et battu le record du monde. Mais il a ensuite été disqualifié, avec deux autres athlètes, par des officiels qui ont déterminé qu’ils n’avaient aucune raison valable pour leur arrivée tardive à la chambre d’appel. L’or est allé à la place à l’Ukrainien Maksym Koval.

Le porte-parole du Comité international paralympique, Craig Spence, a déclaré qu’un arbitre avait déterminé qu’il n’y avait « aucune raison justifiable » pour que Ziyad se présente en retard, et un appel a ensuite été rejeté.

Malgré cela, Spence a déclaré que l’athlète ukrainien « subissait désormais beaucoup d’abus de la part des Malaisiens ».

« Les gens disent que l’Ukrainien a volé l’or. Non, absolument pas. L’Ukrainien n’a rien à voir avec ça. Ce sont les athlètes qui étaient en retard », a déclaré Spence.

« Il y a eu une énorme vague d’émotion de nombreux Malaisiens sur les réseaux sociaux. Très abusif. Ridicule, à mon avis », a-t-il ajouté.

Il a déclaré que les retardataires avaient fait valoir qu’ils n’avaient pas entendu l’annonce de se rassembler ou que c’était dans une langue qu’ils ne comprenaient pas – mais il a noté que les autres athlètes avaient réussi à arriver à temps.

La catégorie F20 au lancer du poids est réservée aux athlètes ayant une déficience intellectuelle.

Mais sur les réseaux sociaux, les critiques n’ont montré aucun signe d’accepter la disqualification de Ziyad, qui a remporté l’or aux Jeux paralympiques de Rio en 2016, le ministre malaisien des Sciences Khairy Jamaluddin condamnant la « décision honteuse ».

« Une honte absolue qui va à l’encontre de l’esprit des Jeux Paralympiques », a-t-il tweeté. « Meanique et mesquin. Une médaille d’or et un record du monde volés. »

Le roi de Malaisie a également exhorté « les autorités compétentes à étudier les raisons de la disqualification (…) afin qu’elle ne se répète pas à l’avenir », selon un communiqué du palais.

Promu

Le monarque largement vénéré, le sultan Abdullah Sultan Ahmad Shah, est « fier des réalisations et des performances (de Ziyad) », a-t-il ajouté.

Ziyad lui-même a posté un court message sur Instagram pour s’excuser et remercier les Malaisiens pour leur soutien.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest