Jeux paralympiques de Tokyo : Pramod Bhagat entre en demi-finale, journée mitigée pour Palak Kohli

Le numéro un mondial Pramod Bhagat s’est qualifié pour les demi-finales du simple messieurs après avoir battu l’Ukrainien Oleksandr Chyrkov dans son deuxième match du groupe A de l’épreuve de badminton des Jeux paralympiques de Tokyo jeudi, alors que les navetteurs du pays devaient produire de solides performances. Le joueur de 33 ans, également champion du monde en titre, a battu Chyrkob 21-12 21-9 en 26 minutes pour dominer son groupe et entrer dans les quatre derniers de la classe SL3. « J’étais dans le rythme aujourd’hui et j’ai très bien joué. Oleksandr Chyrkov est un bon joueur et a joué de bons coups dans le match. Je suis très heureux d’avoir atteint les demi-finales », a déclaré Bhagat.

« Les choses vont être difficiles à partir d’ici alors que les phases à élimination directe commencent. Je me concentre sur un match à la fois et aussi sur le dernier match de championnat de double mixte qui est une situation à faire ou à mourir pour nous. »

Bhagat et Palak Kohli affronteront Siripong Teamarrom et Nipada Saensupa dans la classe de double mixte SL3-SU5 vendredi.

D’autres navetteurs indiens, dont Suhas Yathiraj, Tarun Dhillon et Krishna Nagar, ont également passé une bonne journée au pouvoir en ouvrant de manière impressionnante leur campagne en simple messieurs.

Alors que Suhas et Tarun ont remporté des victoires faciles sur l’Allemand Jan Niklas Pott et le Thaïlandais Siripong Teamarrom respectivement dans la classe SL4, la deuxième tête de série Krishna a déjoué le Malaisien Taresoh Didin dans la classe SH6.

Young Palak a également battu la Turque Zehra Baglar lors de son deuxième match en simple dames du groupe A.

Suhas, 38 ans, n’a mis que 19 minutes pour éliminer Pott 21-9 21-3 dans un affrontement déséquilibré du groupe A, tandis que Tarun, 27 ans, n’a pas non plus transpiré, battant Teamarrom 21-7 21-13 en un match du groupe B qui a duré 23 minutes.

Krishna l’a ensuite emporté 22-20 21-10 sur Didin lors d’un match de 33 minutes du groupe B.

Alors que Suhas affrontera l’Indonésien Hary Susanto, puis la tête de série française Lucas Mazur vendredi, la deuxième tête de série Tarun affrontera le Coréen Shin Kyung Hwan et l’Indonésien Fredy Setiawan.

Krishna, 22 ans, affrontera vendredi le Brésilien Vitor Gonçalves Tavares.

Suhas, qui a une déficience à l’une de ses chevilles, a été à l’avant-garde de la lutte contre la menace COVID-19 en tant que magistrat du district de Gautam Buddh Nagar dans l’Uttar Pradesh.

Tarun, quant à lui, avait subi une grave blessure au genou en jouant au football à l’âge de huit ans, ce qui a entraîné une restriction des mouvements du genou.

Il est l’actuel n°2 mondial et un ancien double champion du monde. Krishna, qui a une déficience de petite taille, est le numéro 2 mondial en SH6.

Il a remporté le bronze et l’argent aux Championnats du monde 2019 en simple et en double.

Dans la classification SL, les personnes ayant une déficience/sévère des membres inférieurs debout sont autorisées à concourir, tandis que SU désigne les athlètes ayant une déficience des membres supérieurs.

En simple dames SU5, Kohli a battu Zehra 21-12 21-18 en 27 minutes. Elle avait perdu son match d’ouverture contre la Japonaise Ayako Suzuki.

Plus tôt dans la journée, Kohli, 19 ans, et son partenaire Parul Parmar, 48 ans, se sont inclinés 7-21 5-21 face à la deuxième tête de série chinoise, Cheng Hefang et Ma Huihui, dans un match du groupe B en double féminin SL3-SU5. .

La paire indienne affrontera le duo français Lenaig Morin et Faustine Noel vendredi.

Parmar, qui concourt dans la classe SL3, n’était pas à la hauteur de la Chinoise Cheng Hefang, s’inclinant 8-21 2-21 en 18 minutes dans un match du groupe D en simple féminin au stade national Yoyogi ici.

Parmar rencontrera l’Allemande Katrin Seibert plus tard dans la journée. Suhas, qui s’était qualifié après que l’instance dirigeante du jeu, la BWF, ait accordé des quotas bipartites à l’Inde, a déclaré qu’il attendait avec impatience son match contre Mazur, tête de série et favori du titre, vendredi.

« Nous nous sommes affrontés sur le circuit jusqu’aux Jeux paralympiques et j’en ai perdu et gagné contre lui. Ce sera un bon défi », a-t-il déclaré.

« En raison de sa taille, ses coups viennent d’une certaine profondeur à laquelle vous n’êtes généralement pas habitué, mais je me suis entraîné spécifiquement pour cela. Je suis sûr qu’il s’entraînera également spécifiquement pour moi. »

Promu

Suhas a déclaré qu’il s’était spécialement entraîné pour son match contre Mazur. « Mon entraîneur avait l’habitude de se tenir sur une chaise. Je devais être mobile. Mon entraîneur avait d’abord l’habitude de donner la navette à une position, puis à une autre. Un vrai match est différent, mais vous faites de votre mieux », a-t-il déclaré. .

Le badminton fait ses débuts aux Jeux paralympiques cette année.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest