Jeux paralympiques de Tokyo : je n’ai jamais dit que je voulais participer aux Jeux olympiques, déclare le médaillé d’or paralympique Sumit Antil

Sumit Antil a remporté l’or au lancer du javelot masculin (catégorie F64) aux Jeux paralympiques de Tokyo.© Twitter

Le médaillé d’or des Jeux paralympiques de Tokyo, Sumit Antil, a précisé jeudi qu’il n’avait jamais dit qu’il souhaitait participer aux Jeux olympiques de Paris 2024, car son objectif reste de franchir la barre des 80 m. Plus tôt cette semaine, les remarques d’Antil de vouloir participer aux Jeux olympiques de Paris étaient devenues virales. Cependant, maintenant, le lanceur de javelot a clarifié sa déclaration, affirmant qu’il a été largement mal cité. « J’ai lu cette déclaration à de nombreux endroits, je n’ai rien dit de tel. C’est une fausse déclaration qui m’a été attribuée, cela ressemble à un excès de confiance. J’avais dit que j’essaierais de toucher la barre des 80 m. Dans à mes yeux, il est faux qu’une telle déclaration me soit attribuée », a déclaré Antil dans un clip audio partagé par le Comité paralympique indien (PCI).

L’Indien Sumit Antil a remporté de manière très complète l’or au lancer du javelot masculin (F64) au stade national de Tokyo.

Sumit a dominé le spectacle dès le départ en améliorant le record du monde à trois reprises en finale. Il a lancé un lancer monstrueux de 68,55 m lors de sa cinquième tentative pour monter sur la plus haute marche du podium.

Après avoir remporté une médaille d’or aux Jeux paralympiques de Tokyo en cours, le lanceur de javelot Sumit Antil a déclaré lundi qu’il était satisfait de sa performance mais qu’il souhaitait atteindre la barre des 70 m.

« Je voulais toucher la barre des 70m, mais je suis très content de ma performance. Dans une compétition, j’ai réussi à battre le record du monde trois fois. Et j’ai aussi pu gagner la médaille d’or, je ne peux pas exprimer ce que je ressens en ce moment, je suis juste engourdi, pour être honnête », a déclaré Antil à ANI.

Promu

Sumit, qui est arrivé premier dans le peloton, a confié une tâche presque ardue à tous les prétendants alors qu’il commençait la finale en battant son propre record du monde avec un lancer de 66,95 m.

Le précédent record du monde était de 62,88 m, que Sumit a amélioré de plus de quatre mètres lors de sa toute première tentative.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest