Jeux du Commonwealth 2018: Yohan Blake devrait faire face à la colère de Usain Bolt après le flop de la Gold Coast

La légende du sprint Usain Bolt a accusé jeudi son compatriote jamaïcain Yohan Blake de "paniquer" lors de la finale du 100 m des Jeux du Commonwealth – et a hâte de le taquiner à ce sujet. Le huitième champion olympique, qui a pris sa retraite du sport l'année dernière après presque dix ans de domination fantasmagorique, avait averti Blake de ne pas prendre la peine de retourner dans les Caraïbes s'il ne remportait pas le titre Gold Coast. Et après que Blake soit sorti des blocs lundi pour terminer troisième d'une finale du 100 m remportée par Akani Simbine de l'Afrique du Sud, Bolt a confirmé qu'il écrirait avec son ancien coéquipier de la Jamaïque à propos de son étranglement. "Je ne l'ai pas vu, je ne lui ai pas envoyé de SMS", a déclaré Bolt, qui joue actuellement un rôle d'ambassadeur en Australie.

"J'attends que j'aille au village et que je le voie parce que je vais certainement me moquer de lui et de choses comme ça – ça va certainement être une bonne conversation!"

"C'était un peu choquant que Blake n'ait pas gagné", a ajouté le détenteur du record du monde de 100 et 200 m, arrivé sur la Gold Coast mercredi et se dirigeant directement vers une boîte de nuit où il a fait la fête jusqu'au petit matin.

"Je pense que Blake a trébuché un peu mais probablement paniqué – c'est toujours l'une des choses les plus difficiles.

"Lorsque vous trébuchez, la pire chose à faire est de paniquer et je pense que c'est ce qui le retarde. C'est l'une de ces choses et maintenant, il s'agit simplement de rebondir."

Sur une note sérieuse, Bolt a promis de parler à Blake de la pression de devenir le principal homme de la Jamaïque en son absence.

– plaies jamaïcaines –

"Nous n'en avons pas vraiment parlé, mais je pense qu'il comprend parce que nous nous sommes affrontés", a déclaré le champion du monde à onze reprises.

"Il comprend la pression. Je la soulèverai quand je le verrai, mais je vais d'abord me moquer de lui."

L'Afrique du Sud a signé un doublé dans la finale du 100 m masculin. Henricho Bruintjies a décroché la médaille d'argent et rafraîchi les blessures de la Jamaïque lors de la première compétition majeure depuis la retraite de Bolt.

"Un de mes amis m'a appelé et m'a dit:" Les Sud-Africains sont les rois du sprint "et que puis-je dire – ils se sont vraiment montrés", a déclaré Bolt, après avoir démontré ses talents de footballeur avec un peu de "Keepy-Uppy" par le plage.

"Les athlètes sud-africains ont montré qu'ils étaient prêts pour le monde et en tant que Jamaïcains, nous devons garder les yeux ouverts."

Malgré la victoire choc de Simbine, le record du monde de Bolt de 9,58 secondes – établi aux championnats du monde de 2009 à Berlin – n'a jamais semblé menacé, le Sud-Africain l'emportant 10.03.

Bolt pense cependant que ce n'est qu'une question de temps avant que quelqu'un arrive et le bat.

"Les records doivent être battus", a déclaré le joueur âgé de 31 ans. "Bien que j'espère, ce ne sera pas bientôt.

"Un peu plus tard, un jeune viendra. S'ils ont la même éthique de travail, le même talent et le souhaitent autant que je le voulais, la possibilité existe."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest